Coronavirus : une coordination nationale prend place pour lutter contre les violences faites aux femmes

Une attention particulière sera développée vis-à-vis des publics plus vulnérables
Une attention particulière sera développée vis-à-vis des publics plus vulnérables - © ondacaracola photography - Getty Images

La Conférence interministérielle consacrée aux droits des femmes a décidé vendredi de mettre en place un dispositif de coordination pour lutter contre les violences faites aux femmes, phénomène susceptible de recrudescence en période de confinement.

Il a notamment été décidé d'intensifier la communication des numéros d'urgence et d'écoute au grand public et de relancer les campagnes de sensibilisation radio et TV.

Les initiatives locales seront partagées au sein de la Conférence interministérielle afin de les promouvoir, le cas échéant, dans le reste du territoire belge.

Une attention particulière sera développée vis-à-vis des publics plus vulnérables comme les femmes avec enfants. La Conférence interministérielle a convenu qu'une prise en charge coordonnée avec l'ONE et Kind en Gezin doit être mise en place.

Actuellement présidée par la secrétaire d'Etat bruxelloise à l'Egalité des Chances, Nawal Ben Hamou (PS), la Conférence a réuni vendredi un premier groupe de travail.


►►► À lire aussi : Toutes les infos sur le coronavirus


La réunion a permis aux représentants des douze ministres membres de la Conférence de faire un état des lieux des mesures spécifiques mises en place, tant en matière de prévention, de sensibilisation, de dépôt de plaintes, de poursuites, mais aussi de protection et de soutien pour les femmes victimes de violences en cette période de maintien au domicile.

Selon la secrétaire d'Etat, ces échanges ont notamment pris en compte les revendications du secteur associatif qui leur avaient été communiquées en vue de cette première réunion.

Les participants au groupe de travail se sont engagés à rester en contact permanent, par le biais d'un échange d'informations renforcé, notamment sur toute nouvelle initiative qui devrait être prise dans le cadre de la pandémie Covid19.

Une nouvelle réunion de travail est prévue le 17 avril prochain. Elle aura pour objectif de poursuivre le monitoring de la situation et d'élargir le champ des sujets abordés aux questions, par exemple, de la situation socio-économique des femmes en confinement et en première ligne dans le secteur de la santé et du social, des familles monoparentales et de l'accès à la santé sexuelle et reproductive.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK