Coronavirus dans les maisons de repos : un plan d'urgence était prêt depuis 14 ans

Dès 2006 et à la demande du gouvernement, un groupe de travail universitaire avait déjà élaboré une proposition .
Dès 2006 et à la demande du gouvernement, un groupe de travail universitaire avait déjà élaboré une proposition . - © KENZO TRIBOUILLARD - AFP

Masques buccaux et gels hydroalcooliques, hygiène des mains renforcée, formations supplémentaires et soutien des services de gériatrie des hôpitaux voisins... Ces recommandations à destination des maisons de repos et de soins étaient déjà inscrites noir sur blanc il y a 14 ans dans un rapport présenté alors au gouvernement, signalent Het Nieuwsblad et De Standaard jeudi.

La politique nous a abandonné

Dès 2006 et à la demande du gouvernement, un groupe de travail universitaire avait déjà élaboré une proposition pour "la gestion des infections dans les maisons de repos et de soins". En d'autres termes, que faire en cas d'épidémie? "Cela coûterait environ 20.000 euros par installations", affirmait le professeur Jan De ­Lepeleire de la KU Leuven, à l'initiative de ces travaux à l'époque.

Dans un premier temps, le SPF Santé publique avait qualifié ces suggestions d'"irréalistes", mais un projet pilote mené en 2011 avait prouvé que le raisonnement était applicable et efficace. Pourtant ces plans n'ont pas été mis en pratique. "La politique nous a abandonné", déplore M. De ­Lepeleire dans ces journaux. "Elle n'a rien fait depuis 14 ans pour nous préparer à une telle épidémie. Cela aurait permis de sauver des vies", constate-t-il.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK