Coronavirus : un comité de concertation a lieu ce vendredi matin, qu'en attendre ?

Un nouveau comité de concertation a lieu ces jeudi et vendredi. Les mesures seront annoncées vendredi à 9 heures. Vu le contexte sanitaire et puisque plusieurs ministres ont dû se mettre en quarantaine, la réunion se tiendra en téléconférence.

Une semaine après avoir déjà pris des mesures drastiques, comme la fermeture des établissements du secteur Horeca, les chiffres de l’épidémie de Covid-19 continuent de s’aggraver.

On pourrait s’attendre à un tour de vis supplémentaire. Notamment dans le domaine sportif et culturel. Les compétitions sportives professionnelles pourraient se tenir à huis clos. Les compétitions sportives amateur pourraient être interdites au-dessus de 18 ans. 

Les théâtres et cinémas ne pourraient quant à eux plus accueillir qu'un maximum de 200 spectateurs maximum et ce, indépendamment de la taille de la salle.

Est aussi sur la table l’interdiction d’activités intérieures pour la jeunesse (scouts, stages…), ainsi que pour les parcs d’attractions et les zoos.

Ces mesures seraient prises pour une durée de quatre semaines et entreraient en vigueur immédiatement. "Le comité de concertation est arrivé à un accord aux alentours de minuit. Le Premier ministre les annoncera à 9h. Il y aura des mesures sur le sport et la culture mais il n'y aura pas de lockdown", a assuré David Clarinval. Elles seront toutefois "très dures", a-t-il ajouté.

On peut donc s’attendre à des tours de vis supplémentaires. Pour toute une série de secteurs (commerce, sport, culture, événementiel) qui avaient établi des protocoles sanitaires précis, le comité de concertation n’avait rien changé. Il a été prévu que le nouveau "commissaire Coronona", Pedro Facon consacre la semaine à l’examen des protocoles au regard de l’évolution de la crise sanitaire. L’idée était de mettre en adéquation ces mesures sanitaires avec le cadre prévu dans le "baromètre Covid".

Pour chaque secteur, il s’agit d’adapter les règles sanitaires afin de correspondre au niveau d’alerte 4 sur l’échelle Covid. Du sport à la culture, en passant par le commerce, l’événementiel, les cultes, ce sont plus de 200 protocoles qui ont dû être passés à la loupe. Des adaptations pourraient être annoncées ce vendredi.

Un nouveau cadre pour les événements sportifs ?

Une semaine plus tard, qu’en sera-t-il ? Certains changements ont déjà été évoqués, notamment dans le secteur sportif. En Fédération Wallonie-Bruxelles, la ministre des Sports, Valérie Glatigny a anticipé le comité de concertation. En réunion avec les acteurs du monde sportif, il a été décidé de "recommander le report ou l’annulation des compétitions sportives amateurs pour les sportifs de plus de douze ans (nés avant 2008) prévues ce week-end, en attente des décisions du Comité de Concertation de ce vendredi et de l’entrée en vigueur du baromètre fédéral de gestion de crise", selon le communiqué publié par le cabinet de la ministre.


►►► Nouveau confinement : le compte à rebours


Du côté du football et de la Pro League, on a déjà prévu d’accepter moins de supporters dans les stades. Dans les tribunes, les fans seront compartimentés par groupes de 200 personnes et plus de 400 personnes, comme c’était le cas jusqu’à présent. Au sein de ces compartiments, les bulles seront réduites à 4 personnes, et plus 5 comme pour le moment. Les buvettes sont fermées. Autant de mesures prises par la Pro League pour permettre aux clubs de conserver des rentrées financières. Cependant, le comité de concertation de vendredi pourrait décider d’imposer des mesures plus drastiques comme l’interdiction de public dans les stades ou l’arrêt de toutes les compétitions sportives.

De manière générale, tous les clubs sportifs, quelle que soit la discipline, sont dans l’expectative et se préparent à de nouveaux changements.

De nouvelles restrictions dans les commerces ?

"Même les virologues disent que tout se passe bien dans les magasins. Donc, on estime que ça peut rester comme ça ", explique-t-on chez Comeos, la fédération du commerce. Les différents types de commerces, par exemple la grande distribution ou l’habillement, ont chacun des protocoles sanitaires spécifiques. Ceux-ci sont aussi, en principe, passés sous la loupe du commissaire au coronavirus. " On n’a pas entendu de remarque pour changer tel ou tel protocole, jusqu’à présent", réagit-on chez Comeos.

Dans le secteur du commerce, personne ne veut revivre le lockdown du printemps dernier. Personne ne veut voir les commerces "non essentiels" être obligés de fermer

Un coup de frein à l’événementiel ?

L’horeca restera-t-il le seul secteur frappé par l’obligation de fermeture ? Si l’on devait considérer que les mesures prises dans l’horeca ne suffisent pas à freiner la progression de l’épidémie, imposera-t-on d’autres restrictions ? Faut-il agir du côté des banquets et fêtes privées qui restent aujourd’hui possibles à partir du moment où les gens sont assis à dix par tables, et que l’événement est organisé par une société de catering ou un traiteur ? Là aussi, les protocoles sanitaires établis sont passés à la loupe par le "commissaire corona" et devront, le cas échéant, être adaptés au niveau 4 du baromètre Covid.

Et la culture ?

Hier, les directeurs de salles de spectacle et e concert de Wallonie et de Bruxelles s’inquiétaient dans une lettre ouverte, craignant un renforcement strict des mesures sanitaires entourant les spectacles. Dans le milieu, il se dit qu’il y aurait sur la table une piste qui viserait à limiter tous les spectacles à 40 personnes.

Cela serait une catastrophe pour le secteur. Les signataires de la lettre ouverte ont rappelé que la sécurité sanitaire est actuellement bien respectée. La jauge, soit le nombre de spectateurs admis dans une salle, est réduite. Le port du masque est obligatoire. Les spectateurs sont séparés d’1,5 m. Les salles ont un système de ventilation en état de fonctionnement. Pour les directeurs de salles, il ne faudrait pas que ces efforts entrepris soient anéantis alors qu’ils ont permis un retour du public dans les lieux de spectacle.


►►► A lire aussi : Un nouveau confinement en Belgique pour lutter contre le coronavirus ? Les arguments pour et contre


Les protocoles des théâtres et lieux de spectacles font l’objet d’un examen. Un renforcement des mesures pourrait être imposé pour correspondre aux critères de la phase 4 du baromètre Covid. Parmi les pistes proposées par les responsables des salles de spectacle, il y a l’idée d’ouvrir les portes des salles plus tôt avant les spectacles, pour fluidifier l’entrée des spectateurs. Il serait aussi proposé de fermer plus rapidement les salles à la fin des spectacles.

Objectif : garder les écoles ouvertes

L’enseignement est également dans l’incertitude. Jusqu’à présent, le nouveau gouvernement a justifié les mesures prises dans les autres secteurs comme l’Horeca par une nécessité, celle de garder les écoles ouvertes pour permettre aux enfants de poursuivre les apprentissages.

Les écoles francophones vont passer en code orange, a-t-il été annoncé ce mercredi.

Faudra-t-il de nouvelles adaptations en fonction du baromètre covid ? Réponse vendredi.

Vers un reconfinement en Belgique ? : intervention dans le JT du 21.10.20 du Dr. Goldman, professeur d’immunologie et pharmacothérapie à l’ULB

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK