Coronavirus: les élèves pourront recevoir des travaux à faire, mais pas de nouveaux apprentissages

Coronavirus: les élèves pourront recevoir des travaux à faire, mais pas de nouveaux apprentissages
Coronavirus: les élèves pourront recevoir des travaux à faire, mais pas de nouveaux apprentissages - © NICOLAS MAETERLINCK - BELGA

La ministre de l'Education Caroline Désir (PS) et les différents acteurs de l'enseignement ont convenu mardi d'une série de mesures pratiques pour assurer une certaine continuité des apprentissages à domicile pour les enfants malgré la suspension des cours durant trois semaines pour freiner la propagation du Covid-19 en Belgique.

L'objectif de ces mesures sera de favoriser le travail à domicile des élèves durant les trois semaines à venir, mais dans un cadre commun bien précis.

Pas d'inégalité entre les élèves

Selon un communiqué de la ministre, les modalités de ces cours à domicile des élèves seront laissées à l'appréciation des équipes éducatives. Cependant les travaux ne pourront en aucune manière porter sur des apprentissages qui n'ont pas été abordés préalablement en classe.

Les travaux devront  être proportionnés dans le contenu et le temps à y consacrer, en tenant compte du fait que les élèves seront parfois seuls à la maison. Le travail doit donc pouvoir être réalisé en toute autonomie.

Dans le secondaire, vu que plusieurs professeurs sont susceptibles de distribuer des travaux, une bonne coordination entre professeurs est nécessaire.​​ À défaut, il convient de prendre en considération cette réalité pour garantir le caractère proportionné des travaux.

Si l’enseignant recourt à des modalités d’apprentissage en ligne, il doit impérativement s’assurer que chaque élève de la classe dispose du matériel et du soutien pour s’y consacrer dans des conditions optimales. Il est aussi recommandé autant que possible de mobiliser les moyens technologiques disponibles pour maintenir un lien social avec et entre les élèves autour des travaux proposés, pour autant que chacun puisse y participer. 

Quid des évaluations?

Toujours selon ce communiqué, les travaux à domicile ne peuvent pas faire l’objet d’une évaluation sommative, mais bien d’une évaluation formative (sans notation). 

Il est spécifié qu'en aucun cas, les circonstances exceptionnelles que nous connaissons ne pourront porter préjudice à la scolarité des élèves. Une décision sera prise au terme du congé de printemps, en fonction de l’évolution de la situation sanitaire et des mesures prises à ce moment.

Tous ces travaux seront donc plutôt des activités de remédiation, de consolidation et de dépassement des apprentissages déjà acquis.

Une circulaire ministérielle clarifiant tout cela sera envoyée ce mardi encore vers les écoles, a confirmé le porte-parole de la ministre Désir.

Par ailleurs, la tenue des stages, très courants dans l'enseignement technique et le professionnel, est suspendue pour tous les élèves, à l'exception de ceux organisés dans le secteur de la santé.