Coronavirus: les cours suspendus à partir de lundi en FWB, confirme la ministre Caroline Désir

"Les cours seront suspendus dans les écoles de la Fédération Wallonie-Bruxelles à partir de ce lundi 16 mars et jusqu'aux vacances de Pâques. Les informations pratiques accompagnant ces mesures seront communiquées rapidement aux établissements scolaires et aux parents", a indiqué la ministre de l'Enseignement Caroline Désir sur Twitter alors que le gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles est réuni dans la nuit de jeudi à vendredi. L'objectif est de faire le point sur la situation liée au coronavirus (COVID-19).

Les cours dans les écoles seront suspendus dès lundi prochain et jusqu'au 3 avril, en vue de limiter la propagation du coronavirus en Belgique, a annoncé jeudi soir la Première ministre Sophie Wilmès, à l'issue d'un Conseil national de sécurité. Les établissements scolaires seront cependant invités à maintenir un service d'accueil des enfants. Les crèches, elles, peuvent rester ouvertes. "L'encadrement des enfants sera assuré au moins pour les personnes qui travaillent elles-mêmes dans le domaine des soins, et pour les enfants dont il n'est pas possible d'organiser une garde autre que par les personnes âgées", qui sont un groupe vulnérable face à la maladie", avait précisé la Première ministre. "L'idée n'est pas que les enfants soient gardés par leurs grands-parents."

Le gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles doit à présent implémenter la mesure. Dans la nuit de jeudi à vendredi, il apparaissait que la décision de suspendre les cours dans les écoles aurait davantage été motivée politiquement que scientifiquement, a-t-on appris à plusieurs sources. Lors de la réunion du conseil national de sécurité, les avis étaient partagés tant du côté francophone que flamand sur l'opportunité de fermer les écoles, les experts ne préconisant pas cette mesure. Celle-ci aurait davantage été prise sous la pression de l'opinion publique et des parents. 


►►► À lire aussi : Toutes les infos sur le coronavirus


 

Conseil national de Sécurité: l'allocution complète de Sophie Wilmès

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK