Coronavirus : les activités culturelles restreintes à 200 personnes maximum jusqu'au 19 novembre

Coronavirus : les activités culturelles restreintes à 200 personnes maximum jusqu’au 19 novembre
Coronavirus : les activités culturelles restreintes à 200 personnes maximum jusqu’au 19 novembre - © Alev Takil on Unsplash

Parmi les thématiques attendues dans la conférence de presse de ce vendredi : la culture. Peu épargnés par les mesures destinées à endiguer la propagation du coronavirus en Belgique, les acteurs du secteur de la culture sont à nouveau sujets aux mesures annoncées par les autorités ce 23 octobre.

"Les événements culturels devront se poursuivre", se sont félicitées les parties prenantes du comité de concertation tandis que du côté du sport, les matches devront se dérouler à huis clos. Spectacles, séances de cinéma, concerts, les activités culturelles ne sont pas supprimées mais elles doivent se plier à un certain nombre de restrictions. Comme il a été annoncé à l’issue du précédent comité de concertation le 16 octobre, les événements peuvent rassembler 40 personnes maximum. Toutefois, elles peuvent aller jusqu'à 200 personnes s’il est garanti que les protocoles sanitaires et les mesures de distanciation sociales sont respectés, ce maximum s’élevait à 400 personnes auparavant.

Les exemptions octroyées la semaine dernière sont donc rendues caduques et de nouvelles exceptions seront accordées aux théâtres, cinémas et autres salles de spectacle en Belgique.


►►► À lire aussi : Comité de concertation : des mesures plus strictes pour les événements sportifs, culturels, les mouvements de jeunesse, …


Lors d’événements culturels, le port du masque est toujours la norme et la vente de nourriture et de boissons est interdite, comme le redoutaient les exploitants de cinéma. La distance entre les personnes ou les bulles doit être de minimum 1,5 mètres. Concrètement, cela correspond dans une salle de spectacle traditionnelle à 2 sièges de séparation.

Le 19 novembre… et on verra

Autre nouveauté, la date du 19 novembre a été évoquée. "L’ambition après le 19 novembre serait de revenir à la situation que nous avons connue pour à nouveau organiser les événements culturels dans des conditions sûres", a déclaré Pierre-Yves Jeholet, ministre président de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

Selon lui, les lieux culturels sont des lieux sûrs en matière de propagation de l’épidémie de coronavirus : "Ce n’est pas là qu’on a vu les plus grands foyers de contamination car il y a beaucoup de mesures qui ont été prises", a-t-il rappelé. Reste à savoir comment réagiront les professionnels du secteur.

"Ce sont des changements qui ne vont pas changer grand chose dans la lutte contre le virus mais cela crée des dégâts économiques considérables, que ce soit pour les artistes, que ce soit pour les acteurs aussi. Notre objectif c'est de ne pas être oublié au moment de la relance", interpelle Fabrice Murgia, directeur du Théâtre National belge.

 

Reportage dans notre JT du 24 octobre :

Reportage dans notre JT du 24 octobre :

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK