Coronavirus : le Groupe des 10 s'entend sur une liste "affinée" des entreprises essentielles

Une réunion du "Groupe des 10" (archive)
Une réunion du "Groupe des 10" (archive) - © DIRK WAEM - BELGA

Le Groupe des 10, réunissant les partenaires sociaux, s'est entendu sur une "liste affinée" des entreprises essentielles qui doivent continuer à fonctionner en pleine crise du coronavirus. Cette liste a été envoyée au gouvernement quelques heures avant le début d'une nouvelle réunion du Conseil national de sécurité, a indiqué ce vendredi Robert Vertenueil, le président de la FGTB.

"Les deux premières listes édictées par le gouvernement se basaient uniquement sur des numéros de commissions paritaires. Au sein du Groupe des 10, nous avons convenu d'affiner ces listes et de travailler à l'intérieur des commissions paritaires, en définissant que telle ou telle entreprise d'un secteur est essentielle ou qu'elle l'est pour tel ou tel service", a expliqué le patron du syndicat socialiste.

Le Groupe des 10 va également adopter une déclaration générale insistant, selon M. Vertenueil, sur l'importance de respecter les mesures permettant de protéger au maximum la santé des travailleurs.Le Groupe des 10 va également adopter une déclaration générale insistant, selon M. Vertenueil, sur l'importance de respecter les mesures permettant de protéger au maximum la santé des travailleurs.


►►► À lire aussi : Toutes les infos sur le coronavirus


Cette déclaration établit surtout "qu'il faut un équilibre entre le fait d'aller travailler là où c'est possible et le respect des prescriptions des autorités en matière de santé", a de son côté souligné Pieter Timmermans, l'administrateur délégué de la Fédération des Entreprises de Belgique (FEB).

Lorsqu'il sera définitivement approuvé, ce texte sera diffusé à l'ensemble des médias, des centrales syndicales et des fédérations patronales.

Enfin, les discussions se poursuivent - et sont sur le point d'aboutir - sur la rédaction d'un guide apportant des précisions sur les mesures à adopter dans les entreprises qui continuent à travailler. "Il répondra à des questions telles que: quelle distance respecter? quand porter un masque? Toutes des petites choses qui doivent être précisées", a poursuivi le président de la FGTB.

Une fois bouclé, ce guide sera distribué dans les centrales syndicales et les fédérations d'employeurs. Il sera également envoyé aux services d'inspection et au parquet afin de servir de référence lors des contrôles.

"Les discussions ont été relativement faciles car chacun a accepté de travailler en bonne intelligence, même si chacun était tiraillé par les demandes de ses secteurs", a conclu Ronert Vertenueil.