Coronavirus: le gouvernement flamand débloque 60 millions pour les festivals

Les ministres flamandes de l’économie Hilde Crevits (CD&V) et du tourisme Zuhal Demir (N-VA) ont annoncé conjointement qu’elles allaient soutenir financièrement le secteur de l’événementiel, notamment les festivals : 50 millions d’euros sous forme d’avances remboursables pour les organisateurs professionnels et 10 millions d’euros pour pouvoir prendre toutes les mesures de sécurité liées au coronavirus.

Après le festival manqué l’été dernier, les deux ministres veulent éviter une répétition cette année. "Tout ce qui peut continuer en toute sécurité, doit continuer en toute sécurité" déclarent les deux ministres à la VRT.

"Nous voulons soutenir tous les types de festivals, qu’ils soient petits ou grands. C’est pourquoi nous travaillons avec différentes tranches", précise la ministre N-VA qui a débloqué 10 millions d’euros supplémentaires. "Les petits événements d’un coût total d’au moins 250.000 euros peuvent donc compter sur un soutien allant jusqu’à 75.000 euros, tandis que les grands acteurs dont le budget est d’au moins 7,5 millions d’euros peuvent compter sur un soutien allant jusqu’à 500.000 euros".

Avances pour un total de 50 millions

Dans le cadre de l'autre enveloppe de 50 millions, les organisateurs d’événements peuvent demander une avance – à rembourser -, cette fois avec un plafond (relevé) de 1,8 million d’euros par entreprise. Cet appel est ouvert aux festivals, mais aussi à tous les autres types de manifestations : présentations de produits d’entreprises, manifestations sportives, spectacles culturels ou foires commerciales.


►►► À lire aussi : Coronavirus : les festivals francophones ne tiendront peut-être pas une seconde année sans travailler


La ministre flamande de l’économie Hilde Crevits (CD&V) explique : "La crise du coronavirus touche fortement les organisateurs de salons professionnels, d’événements B2B, de manifestations sportives et culturelles. Il est important de faire fonctionner toute la chaîne des entreprises du secteur de l’événementiel. Avec l’avance remboursable pour le secteur de l’événementiel, nous fournissons les ressources nécessaires pour faire tourner le moteur et offrir une assurance contre le risque d’organiser un événement en période d’incertitude".

En attendant, on ne sait toujours pas dans quelles conditions de grands événements peuvent avoir lieu cet été : une décision à ce sujet ne sera pas prise avant la mi-mars au sein du gouvernement flamand.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK