Coronavirus : le gouvernement conclut une "charte corona" avec les fournisseurs d'énergie

Les fournisseurs d'électricité et de gaz ont signé avec le gouvernement fédéral une "charte corona" par laquelle ils s'engagent à offrir un répit à leurs clients, en particulier ceux qui sont le plus touchés par les conséquences économiques de la crise sanitaire, ont indiqué samedi trois ministres.

"Mois après mois, le gouvernement a protégé les secteurs les plus durement touchés. Mais à l'heure où la reprise s'amorce, les plus faibles risquent d'être oubliés. Pour une famille sur cinq, la facture de gaz et d'électricité est devenue impayable", ont affirmé la ministre de l'Energie, Tinne Van der Straeten (Groen), son collègue de l'Economie, Pierre-Yves Dermagne (PS) et la secrétaire d'Etat Eva De Bleeker (Open Vld), dans un communiqué conjoint.

Tous trois ont demandé et obtenu un geste de la part des fournisseurs d'électricité et de gaz. 

"En signant la charte corona, ces fournisseurs s'engagent à offrir un répit à leurs clients. Bref, à celles et ceux qui sont touchés par les conséquences économiques de la crise sanitaire", ont précisé les trois membres du gouvernement.

"Chez nous, on estime qu'une famille sur cinq ne parvient plus à joindre les deux bouts: leur facture énergie est devenue impayable", a souligné Pierre-Yves Dermagne, cité par le communiqué. 

Il a rappelé que le gouvernement avait déjà débloqué 176 millions pour étendre le tarif social gaz/électricité à un million de foyers. Nous souhaitons continuer à protéger les familles et les entreprises. Avec cette charte, le secteur de l'énergie montre sa solidarité et contribue à faire avancer la reprise économique", a précisé Pierre-Yves Dermagne.

En signant la charte corona, les fournisseurs s'engagent notamment à réduire le montant des avances de trois mois (demandées aux PME, indépendants etc?) en tant que garantie pour pouvoir être fourni en électricité ou en gaz et à réduire dans les meilleurs délais le montant de la facture d'acompte mensuelle pour les clients résidentiels qui bénéficient du tarif social gaz et électricité, en disposant du statut de client protégé.

Les fournisseurs d'énergie s'engagent aussi à proposer des facilités de paiement, à ne pas mettre fin à un contrat parce que le client serait soumis au chômage corona ou parce qu'il travaille dans un secteur qui a dû fermer temporairement et à n'exiger du client aucune garantie supplémentaire en cas de signature ou de prolongation de contrat si le client est soumis au chômage corona ou parce qu'il travaille dans un secteur qui a dû temporairement fermer.

Cette charte corona fera l'objet d'une évaluation d'ici la fin de l'année et sera éventuellement prolongée, ont encore indiqué les trois membres du gouvernement.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK