Coronavirus : la province d'Anvers impose un couvre-feu et ferme les cafés et restaurants à 23 heures

Couvre-feu, télétravail obligatoire, fermeture des cafés à 23 heures… Voici quelques unes des règles prises à l’issue de la cellule de crise de la province d’Anvers. La situation étant particulièrement inquiétante à Anvers, une réunion de la cellule de crise de la province et de la ville d’Anvers se sont tenus ce lundi. La réunion a duré plus de huit heures.

Le Conseil national de sécurité (CNS) de ce lundi a donné lieu à un renforcement des mesures visant à lutter contre l’augmentation significative de cas de coronavirus en Belgique depuis la mi-juillet. Pendant le CNS, la gouverneure de la province d’Anvers a dû s’éclipser pour se rendre à la réunion de sa province pour décider de nouvelles règles assez drastiques.

Mesures sur tout le territoire de la province d’Anvers

  • Couvre-feu entre 23h30 et 6 heures du matin : pendant ce laps de temps, tout le monde doit rester chez soi sauf en cas de déplacements indispensables (travail, hôpital…)
  • Les cafés et restaurants ferment à 23 heures.
  • Port du masque obligatoire : toute personne de plus de 12 ans devra porter un masque sur la voie publique où il n’est pas possible de préserver la distance sociale de 1,5m. Cette règle n’est pas d’application lorsque l’on mange ou boit.
  • Dans les établissements de l’horeca, il faut tout le temps conserver le mètre et demi de distance. Il est obligatoire d’enregistrer les coordonnées des clients qui seront conservées pendant 4 semaines.
  • Il ne sera possible d’aller au restaurant qu’en compagnie des membres de sa bulle.
  • Les règles pour les marchés sont similaires à celles pour les magasins : on ne peut pas flâner : la visite est limitée à 30 minutes.
  • Le télétravail est obligatoire sauf quand c’est vraiment impossible de le faire.
  • Les sports de contact individuels sont interdits. Les sports d’équipe sont interdits aux personnes de plus de 18 ans.

Centre de fitness fermés et événements interdits

Dans la zone la plus touchée (ville d’Anvers, Zwijndrecht, Stabroek, Kapellen, Brasschaat, Schoten, Wijnegem, Wommelgem, Ranst, Boechout, Borsbeek, Mortsel, Hove, Lint, Kontich, Edegem, Aartselaar, Boom, Niel, Schelle et Hemiksem, Rumst), des mesures supplémentaires ont été prises :

  • Tous les événements et festivités sont strictement interdits, les salles de fêtes sont fermées.
  • Tous les centres de fitness vont fermer.

La réunion a duré aussi longtemps car la situation varie en fonction des communes dans la province d’Anvers. Près de la moitié des communes ont dépassé le "seuil d’alerte" fixé à une moyenne de 20 infections pour 100.000 habitants sur sept jours.

Les communes de Ranst et d’Anvers sont les plus touchées avec respectivement 110 et 102 infections pour 100 000 habitants. Dans le même temps, certaines communes de la Campine, comme Retie, Lille ou Vosselaar n’enregistrent aucun cas. Cette situation a poussé la gouverneur et le bourgmestre d’Anvers à adopter un plan qui varie en fonction des communes.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK