Coronavirus: la police contrôle si le président du sp.a Conner Rousseau ne vit pas dans une résidence secondaire à la mer

La police contrôle le président du sp.a pour voir s’il ne vit pas dans une résidence secondaire
La police contrôle le président du sp.a pour voir s’il ne vit pas dans une résidence secondaire - © POOL FREDERIC SIERAKOWSKI - BELGA

"Pas de séjour dans sa résidence secondaire", les consignes du gouvernement fédéral sont claires. Et la police contrôle, elle va même jusqu’à visiter l’appartement du père du président du sp.a Conner Rousseau.

Quelle ne fut pas la surprise quand Conner Rousseau ouvrit la porte de l’appartement de son père à Nieuport ce week-end. "Vivez-vous ici dans une résidence secondaire ?" Les forces de l’ordre pensaient que le jeune politique de 27 ans avait outrepassé les règles en passant une semaine à Nieuport au lieu de sa Sint-Niklaas natale.

Pourtant la raison est tout autre. Sa mère souffrant d’un cancer fait partie des groupes à risque pour le coronavirus. Étant en contact avec de nombreuses personnes pour son travail, il préfère alors rester chez son père à la côte.


►►► À lire aussi : Toutes les infos sur le coronavirus


Le nouveau président du parti socialiste flamand a réagi sur Instagram à la visite des policiers : "Je trouve que ça va un peu trop loin. C’est très intrigant. Lors d’une interview dans le journal, j’ai pourtant expliqué très clairement pourquoi je suis ici. Et après ça, on m’envoie la police. Peu importe qui c’est, c’est vraiment de bas étage. Il y a d’autres priorités aujourd’hui."

Kris Peeters aussi à Nieuport ?

Conner Rousseau n’est pas le seul à être suspecté de séjourner dans sa seconde résidence à la ville côtière. L’ancien vice-premier ministre Kris Peeters, notamment critiqué pour avoir déménagé de Puurs à Anvers pour tirer la liste CD&V lors des dernières communales, a envoyé un tweet ce dimanche sur la manière de traiter la crise du coronavirus :

"Les crises sanitaires et autres nécessitent une approche européenne. Un virus ne connaît pas de frontières. #COVID-19 "

À croire la géolocalisation du Tweet, il semblerait que l’eurodéputé ait publié le tweet depuis Nieuport. S’ensuit une vague de protestation dans la twittosphère : "Pourquoi l’interdiction d’aller à votre seconde résidence sur la côte pourrait ne pas s’appliquer aux membres du Parlement européen ?"

Quelques heures plus tard, le chrétien-démocrate a indiqué que c’était son assistant parlementaire habitant à Nieuport qui avait publié le tweet. Une tempête dans un verre d’eau, en somme.

Sujet du JT du 22/03/2020

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK