Coronavirus : la Flandre annonce un nouveau paquet de mesures pour aider les entreprises

Le ministre-président flamand Jan Jambon
Le ministre-président flamand Jan Jambon - © LAURIE DIEFFEMBACQ - BELGA

Le gouvernement flamand a annoncé ce lundi un nouveau paquet de mesures pour les entreprises, dont un fonds dans lequel pourront investir les citoyens.

"Du capital supplémentaire est nécessaire pour garder les entreprises à flot et éviter autant que faire se peut d'énormes pertes d'emplois", justifie le ministre-président flamand, Jan Jambon. "Soyons clairs: même avec cette nouvelle injection, nous ne pourrons pas sauver toutes les entreprises. C'est impossible. Notre leitmotiv a toujours été: les entreprises qui étaient en bonne santé avant la crise du coronavirus doivent être aidées à la traverser."


►►► À lire aussi : Toutes les infos sur le coronavirus


L'une des mesures-phares de ce nouveau paquet est la mise sur pied d'un fonds bien-être. Le gouvernement flamand veut récolter 500 millions d'euros à consacrer aux entreprises qui ont besoin de capital supplémentaire. La société d'investissement flamand PMV injectera 240 millions d'euros dans ce fonds, les 260 millions restants devant venir des particuliers du nord du pays qui bénéficieront durant trois ans d'un avantage fiscal de 2,5% sur le montant qu'ils auront investi.

"L'accent sera mis sur les start-ups et les scale-ups (jeunes entreprises à forte croissance, NDLR)", a pour sa part indiqué la ministre flamande de l'Économie, Hilde Crevits.

Avantage fiscal

Une deuxième mesure permet d'investir jusqu'à 75.000 euros au capital d'une entreprise d'un proche ou d'un membre de la famille, en échange d'un avantage fiscal de 2,5% du montant investi pendant cinq ans. Les entreprises pourront de cette manière lever jusqu'à 300.000 euros maximum.

Le gouvernement flamand a également prévu 250 millions d'euros de plus pour des prêts subordonnés aux entreprises alors que les montants prévus dans le cadre de systèmes de garanties publiques ont été revus à la hausse.

Au total, ce sont donc plusieurs centaines de millions d'euros de nouvelles mesures de soutien que le gouvernement flamand a décidé d'accorder aux entreprises du nord du pays. Jusqu'ici, le coût des mesures de soutien flamandes était estimé à 2,5 milliards d'euros.

"Nous faisons ici très clairement un premier pas vers la reprise économique", estime pour sa part le ministre flamand du Budget, Matthias Diependaele.