Coronavirus et emploi : du retard pour 10% des dossiers introduits à la Capac

Coronavirus et emploi : du retard pour 10% des dossiers introduits à la Capac
Coronavirus et emploi : du retard pour 10% des dossiers introduits à la Capac - © SISKA GREMMELPREZ - BELGA

Environ 10% des dossiers de chômage temporaire introduits auprès de la Capac (Caisse auxiliaire de paiement des allocations de chômage) n'ont pas pu être traités immédiatement, a indiqué mardi Pierre-Yves Dermagne à la Chambre.

Le ministre fédéral de l'Economie était interrogé en commission des Affaires sociales sur les retards de paiements d'allocations de chômage constatés au sein de cet organisme public fédéral, chargé, avec les syndicats, du traitement de ces demandes.

"Au début de la crise, on pouvait comprendre.Mais neuf mois ont passé. On a eu le temps de s'adapter. Les problèmes persistent néanmoins. C'est irresponsable", a déclaré Björn Anseeuw (N-VA). "La bonne volonté ne va pas suffire. Se rend-on bien compte de ce que cela signifie pour ces 10% ? On aurait vraiment pu prendre les devants en sachant que la situation n'allait pas s'améliorer", a estimé Nadia Moscufo (PTB). Ces retards ont aussi suscité des interrogations au sein de la majorité fédérale. "Je reçois des mails de personnes qui me disent qu'on ne leur répond même plus. Et je ne sais que leur dire", a illustré Marie-Colline Leroy (Ecolo).


►►► À lire aussi : Coronavirus et emploi : les recrutements ont baissé de 35% en 2020, surtout dans l'horeca


Pierre-Yves Dermagne a indiqué dans sa réponse travailler à cette résorption du retard. "164.000 employeurs ont eu recours au chômage temporaire qui a concerné1,6 millions de travailleurs", a-t-il rappelé. "En avril 2020, le volume des demandes a ainsi été multiplié par 57 ! Des mesures ont été prises et 70 nouveaux employés ont été recrutés", a précisé le ministre socialiste. "Le capac a aussi fait appel a des étudiants et aux 'special federal forces'", un mécanisme qui permet d'accroître la mobilité interne des fonctionnaires fédéraux.

Pour 2021, la Capac a demandé à recevoir à nouveau des fonds issus de la provision fédérale corona afin de prolonger les contrats à durée déterminée et prévoir des recrutements complémentaires, notamment au call-center qui reçoit quelque 10.000 appels par jour en moyenne, a ajouté le ministre. "Actuellement, il faudrait 29 heures par jour pour répondre à tout le monde, ce qui est évidemment impossible."


►►► À lire aussi : Le Forem organise des séances "Welcome" pour aider les demandeurs d'emploi à distance


Malgré des mesures visant à automatiser le traitement des demandes, 10% des dossiers n'ont pas pu être traités immédiatement. "Il s'agit de dossiers qui nécessitent un traitement manuel par un expert de la règlementation chômage. Ce sont des dossiers compliqués ou incomplets. Parfois, le demandeur n'avait pas droit à certaines allocations. Il y a aussi des dossiers qui n'auraient pas dû être introduits. La Capac a mis des moyens pour avoir un contact ces personnes", a indiqué M. Dermagne, évoquant notamment des situations spécifiques dans le secteur culturel ou l'événementiel.

La consigne été donnée par le fédéral de ne pas sanctionner une demande tardive.

Le mois de janvier est traditionnellement compliqué. Pierre-Yves Dermagne espère une amélioration pour février.

Allocations chômage: pourquoi tant de retard ? (JT du 02/07/2020)

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK