Coronavirus et écoles : la FWB veut le respect des normes d'hygiène et de sécurité, pour une rentrée le 18 mai?

Le gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles s’est engagé mercredi auprès des différents acteurs de l’école à ce que le retour programmé des élèves en classes se fasse dans le strict respect des conditions d’hygiène et de sécurité face à la pandémie de Covid-19.

Celles-ci seront d’ailleurs vérifiées préalablement par les services de santé et de prévention au travail, et soumises à la consultation des syndicats.


►►► Retrouvez tout notre dossier sur le coronavirus


À l’occasion d’une nouvelle concertation mercredi après-midi avec les pouvoirs organisateurs de l’enseignement, les syndicats et les associations de parents, la ministre de l’Education, Caroline Désir (PS), leur a présenté un scénario "qui doit encore être affiné et qui sera relayé au Conseil national de sécurité (CNS), qui décidera (vendredi)", selon son porte-parole. "D’ici là, on entend travailler dans la discrétion".

A bonne source, on précisait toutefois que la date privilégiée par le gouvernement de la Fédération pour cette réouverture des écoles est le 18 mai prochain, conformément aux recommandations préliminaires formulées par le groupe d’experts chargé de la stratégie de sortie (GEES).

Cette rentrée, "qui sera très partielle et progressive", devrait logiquement se concentrer dans un premier temps sur les élèves actuellement en année diplômante, et très certainement les élèves de 6e année du secondaire, ainsi que ceux de 7e professionnelle.

Sujet JT du 20 avril:

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK