Coronavirus en Belgique : tout travailleur pourrait recevoir un chèque horeca de 250 euros... si son employeur lui offre

La but premier de la mesure serait d’aider le secteur Horeca qui normalement reprendra ses activités lundi prochain. Un secteur fort impacté. Depuis le vendredi 13 mars, il est à l’arrêt. Seuls les restaurateurs qui ont préparé des plats à emporter, ont pu quelque peu limiter la casse. Mais, de manière générale, le secteur est aujourd’hui fragilisé et très inquiet.

Parallèlement, ce chèque serait aussi un coup de pouce pour les travailleurs. Un coup de pouce qui pourrait être de 250 euros nets. Il aurait une validité d’un an à partir du moment où le secteur reprend ses activités et il ne pourrait être utilisé que dans l’Horeca.

Tous les employeurs du pays pourraient appliquer la mesure

En effet, qu’ils soient du privé ou du public, tous les employeurs pourraient "faire ce geste". Le chèque pourrait, par exemple, être acheté par tout employeur directement auprès du secteur. Pour Denis Ducarme, ministre des Indépendants et des PME, "on pourrait imaginer une commune faire la démarche pour inciter ses employés à aller manger dans les restaurants de la commune."

Mais les employeurs n’auront aucune contrainte, ni obligation. Une telle mesure aura, en effet, un coût important qui ne serait pas déductible fiscalement.

La mesure reviendra sur la table des discussions samedi prochain.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK