Coronavirus en Belgique : saisie de 180.000 tests et de réactifs auprès d'une entreprise wallonne

Pieter de Crem a annoncé cette saisie ce jeudi soir.
Pieter de Crem a annoncé cette saisie ce jeudi soir. - © NICOLAS MAETERLINCK - BELGA

Les autorités ont procédé à la saisie de 180.000 tests et d’un stock de réactifs auprès d’une entreprise wallonne, a fait savoir jeudi soir le cabinet du ministre de l’Intérieur, Pieter De Crem.


►►► Retrouvez notre dossier sur la pandémie du coronavirus


Selon le site de het laatste nieuws, le Service de santé publique avait informé le cabinet du ministre de l’Intérieur Pieter De Crem (CD & V) qu’une entreprise wallonne dispose d’un stock énorme de tests et d’un stock de réactifs.

C’est dans l’intérêt de notre santé publique

Compte tenu de la rareté mondiale actuelle, l’entreprise risquait de vendre ces actifs à l’étranger. Ce n’est pas un crime, mais dans l’intérêt de son propre pays et à la demande de la santé publique, Pieter De Crem a rendu la décision ministérielle dans le but de saisir ces produits. C’est invisible. "Une situation sans précédent nécessite une mesure sans précédent. C’est dans l’intérêt de notre santé publique ", explique Erik Eenaerts, porte-parole de De Crem.

 

L’entreprise avait tout à fait le droit de posséder ce matériel et selon le ministère de l’Intérieur, elle a coopéré avec les autorités. La formule de la réquisition a été privilégie car c’était un gain de temps et l’assurance que le matériel ne soit pas vendu à l’étranger. Cette réquisition s’est faite sur base d’un arrêté ministériel. La police l’a fait exécuter et la protection civile est intervenue afin d’assurer le transport des tests dans les conditions requises.

Selon les informations de HLN, le gouvernement remboursera la société pour la saisie. Aucune information sur le montant que cela représente n’a été donnée.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK