Coronavirus en Belgique: pourquoi le CNS de ce jeudi ne va pas tout changer ?

Coronavirus en Belgique: pourquoi le CNS de jeudi ne va pas tout changer?
Coronavirus en Belgique: pourquoi le CNS de jeudi ne va pas tout changer? - © POOL FRANCOIS LENOIR - BELGA

Le Conseil national de sécurité de ce jeudi ne va pas chambouler tout ce qui a été décidé fin juillet. A l'époque, les contaminations étaient reparties à la hausse dans le pays, surtout en province d'Anvers. Aujourd'hui, on constate une légère baisse des contaminations. Mais le mot d'ordre du prochain CNS sera "restons prudents et vigilants."

Il faut assurer la rentrée scolaire

La situation ne s'est pas aggravée mais pas encore de quoi crier victoire. L'objectif, à court terme, est clair: il faut assurer la rentrée scolaire. Une rentrée scolaire pour tous les élèves, de la maternelle au supérieur, la plus normale possible, cinq jours par semaine. Avec toujours ce même principe, de vouloir préserver la santé des élèves et des enseignants.

Outre l'aspect pédagogique, il est aussi évident que si les enfants peuvent retourner en classe normalement, les parents peuvent travailler normalement même en télétravail et donc, ce serait un plus pour l'économie.

Faire des achats à deux pourrait être possible

Ce pourrait être le grand changement annoncé ce jeudi. Fin juillet, le CNS avait décidé qu'entrer dans un magasin ne pouvait plus se faire que seul et pour un laps de temps limité, trente minutes. Une décision pas trop bien accueillie notamment par les commerçants. Autre élément à prendre en compte: les soldes ne se passent pas trop bien.

Dès lors, ce jeudi, le Conseil national de sécurité pourrait décider d'autoriser, par exemple, que deux personnes puissent faire leurs achats ensemble et puissent rester plus longtemps dans les magasins.

Pas de changement pour la bulle de cinq personnes

A priori et sauf grande surprise toujours possible, non. Et pourtant, cette mesure décidée fin juillet est loin d'être toujours facile à appliquer. Et, en plein milieu des vacances, elle avait suscité la surprise.

En effet, au lieu de pouvoir avoir des contacts avec quinze personnes différentes par semaine, le CNS décidait que chaque ménage, chaque foyer ne pouvait plus avoir de contacts qu'avec cinq personnes, toujours les mêmes, pendant quatre semaines. Les enfants de moins de douze ans, n'entrent pas en ligne de compte.

Mais ce mercredi matin, le Centre interfédéral de crise a déjà annoncé la couleur: "La bulle des cinq est essentielle pour l'instant. Il n'est pas question de l'élargir."

Pas de changement non plus pour les rendez-vous culturels, sportifs et événementiels

Les attentes sont pourtant nombreuses mais le CNS de ce jeudi ne devrait pas changer la donne par rapport aux choix effectués fin juillet. Pour les événements organisés à l'intérieur, le public sera encore limité à cent personnes. Et à 200 personnes, pour tous les événements organisés en extérieur.

Un nouveau CNS mi-septembre

Et celui-là pourrait, restons prudents, prendre une autre orientation si la situation s'améliore et s'est améliorée de manière continue. Le CNS pourra alors tenir compte de deux facteurs importants pour décider de la suite: les conséquences des retours de vacances et de la rentrée scolaire.

 

Conférence de presse du centre interfédéral Coronavirus du 19/08/2020

Pas de changement pour la bulle de cinq personnes

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK