Coronavirus en Belgique : Philippe Close "pense qu'il faut aller vers début mai" concernant le déconfinement

Philippe Close, bourgmestre de la Ville de Bruxelles.
Philippe Close, bourgmestre de la Ville de Bruxelles. - © THIERRY ROGE - BELGA

Alors que le confinement est prolongé jusqu’au 11 mai en France, le conseil national de sécurité se réunit ce mercredi pour établir les mesures à adopter en Belgique.

Poursuite du confinement ou pas ? Pour Philippe Close, bourgmestre de la Ville de Bruxelles, ce qui est sur "c’est qu’il faut une échéance". Et d’ajouter, "ce n’est pas possible de demander aux gens de se priver autant de leurs libertés individuelles sans leur dire 'on va revenir vers vous pour venir vous expliquer l’étape d’après '". Ça, c’est vraiment quelque chose que les scientifiques et les épidémiologistes disent, et on le suit au niveau politique".

C’est important de donner des perspectives

Pour les citoyens belges, mais aussi pour de nombreux secteurs, notamment le secteur culturel, il est important d’avoir des perspectives claires concernant la suite des événements.

Par exemple, estime Philippe Close, il est peu probable que le festival Couleur café ait lieu.


►►► Lire aussi : les festivals d’été tremblent face aux risques d’annulation


Les organisateurs de Couleur café "ont besoin d’une décision précise […] Mais je pense qu’on peut quand même constater qu’aujourd’hui nos institutions fonctionnent par rapport à ça. Et je dis toujours qu’il ne faut pas aller plus vite que la musique, si vous me permettez cette expression. Il y a à chaque fois des décisions qui sont prises de 15 jours en 15 jours, mais je crois qu’en effet les événements avant le 30 juin, il faut les oublier".

Entre tristesse et avancée vers la victoire contre le virus

Nous sommes dans une période étrange a également expliqué Philippe Close. Une période où "dans le même moment où on constate qu’on n’aura pas cette inflation dans les hôpitaux qui ne nous permettra pas de soigner les gens, mais c’est aussi le moment où il y a le plus de gens qui meurent. On est donc dans une espèce de sentiment très bizarre en Belgique, où les gens perdent leurs proches et en même temps on est en train de gagner le combat contre le Covid, ou en tout cas d’avoir de bons résultats".


►►► Retrouvez tout notre dossier sur le coronavirus


C’est pourquoi, a ajouté le bourgmestre, il ne faut pas relâcher les efforts. "C’est vrai qu’on a eu pas mal de PV, mais il faut quand même reconnaître que les Belges, dans leur extrême majorité, respectent les choses. Sans eux, ça n’aurait pas été possible. Il faut donc d’abord un peu d’empathie et les remercier."

Philippe Close était l'invité de Matin Première le 11/03/2020

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK