Coronavirus en Belgique : pas d'explosion de recours dans l'enseignement obligatoire suite à la première vague

Coronavirus en Belgique : pas d’explosion de recours dans l’enseignement obligatoire suite à la première vague
Coronavirus en Belgique : pas d’explosion de recours dans l’enseignement obligatoire suite à la première vague - © izusek - Getty Images

Contrairement à ce que prédisaient d’aucuns, les recours externes suite à des décisions rendues par les conseils de classes cet été n’ont pas connu d’évolution spectaculaire, malgré une année scolaire passablement chahutée par le coronavirus.

Selon la ministre de l’Education Caroline Désir (PS), les chambres de recours externes ont reçu cette année un total de 1705 recours individuels (premières et secondes sessions confondues), soit une augmentation de 5,51% à peine par rapport à l’année précédente. Parmi ces 1705 recours externes, seuls 15% ont conduit à une réforme des avis qui avaient été rendus par les conseils de classe, soit un pourcentage dans la moyenne des années précédentes, a ajouté Mme Désir, qui répondait à une question de la député Marie-Martine Schyns (cdH) en commission du Parlement.

Parmi tous les requérants déboutés par les chambres de recours externes, seuls huit ont saisi par après le Conseil d’Etat, mais aucune annulation n’a été prononcée à ce jour, a conclu la ministre.

Reportage sur les recours de notre JT du 10 septembre dernier:

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK