Coronavirus en Belgique : le secteur culturel testera 30 événements en mai et juin

Les événements-tests encadrés par les autorités pour évaluer le risque et la maîtrise de la propagation du coronavirus dans le secteur événementiel seront au nombre de 30 sur les mois de mai et juin, a détaillé vendredi le commissariat corona après validation de ce cadre par le Comité de concertation.

Ces événements tests seront de nature culturelle, sportive, pour la jeunesse et autres. Après leur tenue en mai et juin, l'été fera l'objet d'une analyse ultérieure.

Pas question que ce cadre serve de prétexte à des évènements qui ne seraient normalement pas autorisés, prévient le commissariat: un objectif de recherche ou de mise en œuvre clair sera défini, ainsi qu'un comité d'éthique le cas échéant.


►►► À lire aussi : Terrasses, couvre-feu, événements culturels, voici toutes les décisions du Comité de concertation de ce 23 avril


Bien qu'il s'agisse d'événements-tests, l'empreinte épidémiologique ne doit pas être trop élevée, compte tenu de la situation actuelle. Le recours à des tests dont le résultat doit être connu avant le début de l'évènement, et à d'autres tests après l'événement est une condition indispensable.

Autres exigences: le Covid Event Risk Model développé par le secteur et constamment mis à jour doit être complété pour chaque événement. Le CIRM (Covid Infrastructure Risk Model) doit être complété concernant l'infrastructure utilisée. Les participants à ces évènements assument la responsabilité de leur participation.


►►► À lire aussi : Comité de concertation : la culture devra encore attendre


"L'objectif est de pouvoir organiser des évènements-tests le plus tôt possible, sans prendre de risques inutiles et dans le but d'en tirer des enseignements pour l'avenir", résume le commissariat corona.

 

Sur le même sujet:

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK