Coronavirus en Belgique le 2 juillet : la moyenne du nombre de cas détectés augmente depuis deux jours

La tendance observée depuis deux jours se confirme dans les chiffres de l'épidémie de coronavirus en Belgique: le nombre de cas détectés est en train de remonter. Cela ne se voit pas encore dans les évolutions du tableau de Sciensano, puisqu'en comparant une semaine de chiffres consolidés par rapport à la semaine précédente, il reste une légère baisse, mais le chiffre de cette moyenne glissante est en hausse depuis deux jours, passant de 328 à 334 et aujourd'hui à 352 cas détectés. Ce qui reste bien sûr très bas par rapport aux pics des vagues que nous avons connues, mais qui est une tendance à surveiller, car tout indique que cette augmentation risque de s'accélérer. Ainsi le nombre de cas détectés ce mardi 29 juin, non encore complets, est déjà largement supérieur au nombre détecté le mardi précédent (550 contre 366).

Deux explications peuvent expliquer cette inversion de tendances:

  • on détecte plus de cas parce que beaucoup de personnes asymptomatiques se font tester en vue de leur voyage alors qu'elles ne l'auraient pas fait sans cela. Le taux de positivité reste d'ailleurs à 1%, tandis que le le nombre de tests a augmenté de 14% en une semaine.
  • le variant Delta qui selon le biologiste de la KUL Emmanuel André est déjà devenu majoritaire est à la base de cette inversion. Malgré les obstacles liés à la vaccination, le fait qu'il soit beaucoup plus contagieux, et moins reconnu tant qu'on n'a pas reçu les deux doses de vaccin, fait que le virus se répand à nouveau.

La situation n'a encore rien d'inquiétant, car on était retombé à un nombre très bas de personnes contaminées, et que la vaccination se poursuit à très grande vitesse. Et que les admissions continuent à diminuer, à un niveau très bas (7 admissions enregistrés hier seulement).

Mais elle est à surveiller si on veut éviter une situation 'à l'anglaise' avec une reprise exponentielle des contaminations, liée à ce variant delta, qui se traduit là-bas aujourd'hui par une reprise des hospitalisations et des décès également.

Des hospitalisations et des décès qui restent néanmoins bien en deça des niveaux des précédentes vagues: même si le vaccin est un peu moins efficace face aux contaminations au variant delta, sa protection contre les formes graves, surtout après deux doses, reste très importante.

Les chiffres consolidés du tableau de Sciensano

Note : ces chiffres sont tirés des données actualisées publiées par Sciensano en "open data" et mises sous forme de tableau ici.

Cas détectés¹ : entre le 22/06 et le 28/06, 352 nouvelles infections au coronavirus ont été détectées en moyenne chaque jour. C'est une baisse de 8% par rapport à la semaine précédente.

Tests : entre le 22/06 et le 28/06, une moyenne de 43.686 tests ont été effectués quotidiennement, un total en hausse de 14% par rapport à la semaine précédente.

Admissions : elles s'élèvent en moyenne à 15 entre le 25/06 et le 01/07. C'est une diminution de 48% par rapport à la semaine précédente.

Personnes hospitalisées² : 273 patients sont actuellement hospitalisés en lien avec le Covid-19, dont 126 patients traités en soins intensifs.

Taux de positivité³ : sur la base des résultats des tests obtenus entre le 22/06 et le 28/06, il est de 1%, en baisse de 0,4% par rapport à la semaine dernière.

Décès : entre le 22/06 et le 28/06, 3,6 personnes sont décédées en moyenne par jour des suites du virus. Depuis le début de l'épidémie, 25.180 personnes sont mortes du coronavirus.

Taux de reproduction : calculé sur la base de l'évolution des admissions, le Rt du coronavirus s'établit aujourd'hui à 0,62. Lorsqu'il est supérieur à 1, cela signifie que la transmission du virus s'accélère.


►►► À lire aussi : Toutes les infos sur le coronavirus


 

¹ Les cas détectés sont le nombre de patients pour lesquels un test positif a confirmé la présence du virus. La date qui est considérée est celle du diagnostic, pas du résultat du test. Les données sont considérées comme consolidées après 4 jours. Le nombre de cas peut dépendre en partie de la stratégie de testing : si on teste plus systématiquement, on détecte aussi plus de cas.

² Dans les personnes hospitalisées sont comptabilisés des patients déjà hospitalisés pour une autre raison, et qui ont effectué un test positif

³ Le taux de positivité est le nombre de tests positifs par rapport au nombre de tests effectués. Une même personne peut être testée plusieurs fois. Il dépend lui aussi de la stratégie de testing : si on ne teste pas assez, le taux de positivité va être plus élevé.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK