Coronavirus en Belgique : la décision pour les stages sportifs pourrait aboutir le 3 juin au plus tard

La décision pour savoir si les camps scouts pourront avoir lieu cet été devrait être prise le 3 juin.
La décision pour savoir si les camps scouts pourront avoir lieu cet été devrait être prise le 3 juin. - © NICOLAS MAETERLINCK - BELGA

L’annonce des entités fédérées et du fédéral ce vendredi, ouvrant la possibilité d’organiser camps scouts, stages et activités récréatives pour enfants et jeunes durant les vacances d’été, a dû soulager de nombreux parents, dans un contexte de déconfinement progressif.

Rapidement, des questions se posaient cependant sur les stages et activités purement sportifs, qui ne sont pas couverts par la communication de ce vendredi. Une décision et une communication à ce sujet devraient intervenir au plus tard le 3 juin, apprend-on ce dimanche.

Vendredi, une "feuille de route" concertée entre les différents niveaux de pouvoir et avec les experts du GEES, le groupe chargé de la stratégie de sortie de confinement, était révélée pour les activités "jeunesse" de l’été. On y parlait des "camps et stages d’été avec ou sans nuitée(s)", ainsi que des activités de maisons de jeunes, pouvant reprendre sous conditions à partir du 1er juillet.

En fonction du contexte et des mesures d’hygiène

Peu de temps après le communiqué de presse conjoint fédéral – entités fédérées, la communication se précisait cependant. Le cabinet de la ministre Valérie Glatigny, compétente pour la Jeunesse mais aussi pour les Sports en FWB, communiquait un protocole axé principalement sur les camps de mouvements de jeunesse et les activités récréatives, précisant qu’il faut chez les plus de 12 ans "prêter attention à la nature de l’activité", un contact intensif entre personnes n’étant pas recommandé.


►►► Retrouvez tout notre dossier sur le coronavirus


La ministre Bénédicte Linard, en charge de l’Enfance, précisait au même moment que les conditions fixées vendredi concernaient les "plaines de vacances", les "stages culturels ou récréatifs", et les camps de centres de vacances ou d’associations liés à l’ONE. Autrement dit : pas les stages de clubs de sport, ce qui a créé une certaine confusion regrettée entre autres durant le week-end par la Ligue des familles.

Il apparaît en fait que les stages sportifs pourraient éventuellement nécessiter des mesures d’hygiène plus spécifiques, pour éviter tout risque de propagation accrue du coronavirus. Les experts scientifiques du GEES souhaitent en tout cas plus de temps pour étudier cela en détail, et en fonction des sports. Cette consultation des experts se fera dans les prochains jours, et les décisions seront communiquées au plus tard le 3 juin, qui est aussi le jour du prochain Conseil national de sécurité. Les fédérations sportives sont bien sûr écoutées par les autorités, nous assure-t-on dimanche.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK