Coronavirus en Belgique : la Cocof finance des tickets d'achat de nourriture aux prostituées

Les prostituées recevront des tickets d'achat de nourriture.
Les prostituées recevront des tickets d'achat de nourriture. - © Zave Smith - Getty Images

A la suite de l’interdiction de la prostitution décidée par la Région bruxelloise dans le cadre de la lutte contre la pandémie, la Commission communautaire française (Cocof) a dégagé un budget pour proposer des tickets d’achat de nourriture aux personnes qui se prostituent et se retrouvent du jour au lendemain sans source de revenus, a indiqué vendredi la ministre présidente de l’institution francophone, Barbara Trachte (Ecolo).

Interrogée par Ahmed Mouhssin (Ecolo) devant le parlement francophone bruxellois réuni en séance plénière, Mme Trachte a précisé que les services de la Commission communautaire française, en contact direct avec les associations du secteur, étaient intervenus lors de la première vague de la pandémie.

Ils ont quelque peu anticipé l’interdiction décidée il y a quelques jours. Outre l’octroi de tickets anonymes à utiliser dans les magasins d’alimentation, ils ont procédé à l’achat de kits d’hygiène. Une collaboration est également engagée avec les CPAS pour permettre un accès aux soins d’urgence.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK