Coronavirus en Belgique : l'Horeca ne rouvrira pas avant le 8 mai, répète Franck Vandenbroucke

QR le débat revenait ce mercredi sur la volonté de l’Horeca de rouvrir les terrasses le 1er mai, soit une semaine avant la date sur laquelle s’est arrêté le Codeco.

Avant l’annonce du comité de concertation, le virologue expert du GEMS, Marc Van Ranst, annonçait que "rouvrir les terrasses le 1er mai" ne lui posait "pas de grand problème." Serait-il possible dès lors de revoir la décision du comité de concertation ? Pas selon le ministre fédéral de la Santé, Frank Vandenbroucke. "Marc Van Ranst a signé un avis qui dit que la décision prudente aurait été de rouvrir le 15 mai", a-t-il affirmé. "Dans un esprit de compromis, nous avons cherché un équilibre entre d’un côté, l’envie de rouvrir et de l’autre, la prudence. Nous sommes accordés sur le 8 mai et il serait préférable d’en rester là."


►►► A lire aussi : Cafés, restaurants : espoirs douchés, un vent de fronde se lève


Pour le ministre, avancer la réouverture d’une semaine mettrait en danger des centaines de milliers de Belges. "Dans ce cas-ci, une semaine représente la vaccination de 400.000 personnes âgées qui seront protégées le 8 mai, pas le 1er."

Le ministre ajoute que les cafés et restaurants qui rouvrent le 8 mai toucheront le double droit passerelle (2500 € et 3200 € en cas de famille à charge) pour le mois complet. "Mais s’ils ouvrent le 1er mai, il n’y aura pas de droit passerelle."


►►► A lire aussi : Coronavirus en Belgique : le fédéral annonce 835 millions d’euros d’aides, dont une réduction de TVA dans l’Horeca


 

Prévoir une plage horaire suffisamment longue

Le ministre de l’Economie, Willy Borsus, assure de son côté que les indemnités versées ne seront pas réclamées et qu’il sera toujours possible pour les établissements qui rouvrent partiellement le 8 mai de réclamer leurs aides régionales. "Ouvrir sa terrasse n’est qu’une petite partie de l’activité possible pour un établissement Horeca. Et il faut que la plage horaire soit suffisamment étendue pour permettre deux services. Je plaide avec insistance pour cela."


►►► A lire aussi: Frank Vandenbroucke au sujet des difficultés du secteur culturel : "Nous avons fait le choix de combattre un virus qui a tué 23.000 personnes"


 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK