Coronavirus en Belgique: l'arrêté ministériel "voyages" clarifie aussi les limites pour les cultes

Coronavirus en Belgique: l'arrêté ministériel "voyages" clarifie aussi les limites pour les cultes
Coronavirus en Belgique: l'arrêté ministériel "voyages" clarifie aussi les limites pour les cultes - © THIERRY ROGE - BELGA

L'arrêté ministériel précisant l'interdiction des voyages "non essentiels" depuis et vers la Belgique dès ce mercredi 27 janvier jusqu'au 1er mars a été publié mardi au Moniteur belge. En dehors des détails, déjà exposés la semaine dernière, de ce qu'est un voyage "essentiel" ou non, il comprend également des clarifications sur les cultes.


►►► Coronavirus en Belgique : les cultes veulent pouvoir accueillir plus de 15 fidèles


Le nouvel arrêté précise que le maximum de 15 personnes autorisé (sans compter enfants, prêtre et officier de l'État civil) pour les mariages civils, enterrements et cérémonies de culte (ou activité philosophique non-confessionnelle) vaut bien pour l'ensemble des personnes présentes en même temps dans le bâtiment, "indépendamment du nombre de pièces à l'intérieur d'un bâtiment".

On ne peut donc dépasser ce nombre de 15 en multipliant les groupes dans différentes pièces d'un lieu de culte, clarifie la ministre de l'Intérieur Annelies Verlinden.

"L'exercice individuel du culte" ou de l'assistance morale non confessionnelle, ainsi que la "visite" d'un bâtiment de culte sont ajoutés aux activités pour lesquelles vaut ce maximum absolu de 15 personnes présentes en même temps.

Comme l'explique mardi la ministre Verlinden, les autorités ont jugé nécessaire d'apporter ces précisions car "certaines personnes ont estimé, à tort, que davantage de visiteurs individuels pouvaient être présents en même temps dans un bâtiment destiné au culte".

Extrait du comité de concertation du 22 janvier 2021

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK