Coronavirus en Belgique : face à la recrudescence de l’épidémie, Jan Jambon exhorte Sophie Wilmès à avancer le prochain CNS

Alors qu’en Belgique les chiffres liés à l’épidémie du coronavirus sont en augmentation, le ministre-président du gouvernement flamand, Jan Jambon, exhorte la Première ministre, Sophie Wilmès à réunir un nouveau Conseil national de sécurité le plus tôt possible.


►►► À lire aussi : Toutes nos infos sur le coronavirus


Une réunion est censée avoir lieu jeudi 23 juillet et est supposée établir les mesures pour éventuellement entrer dans la phase 5 du déconfinement. Mais avec une augmentation de 32% des nouvelles contaminations ce vendredi, la situation paraît incertaine.

L'augmentation du nombre de nouvelles infections est une préoccupation majeure pour Jan Jambon. "Traitons cette question avec sagesse et détermination, mais ne paniquez pas", a-t-il déclaré. "Nous avons tiré des leçons des derniers mois. Nous sommes convaincus qu'aujourd'hui nous sommes mieux équipés pour gérer cette pandémie."

Appel à respecter les mesures

Jambon exhorte à nouveau la population de s'adapter à la "gravité de la situation" et à respecter strictement les directives. Même si selon lui, de nombreux Flamands adhèrent bien aux règles. Mais en même temps, il y a aussi des gens qui "pensent que le pire est passé".


►►► Lire aussi : coronavirus en Belgique : "Il n’y a pas de vaccin, ni de médicament, le virus est partout. La meilleure chose reste les mesures d’hygiène" (Maggie De Block)


"Et surtout maintenant que c'est l'été, nous semblons tous nous comporter de façon un peu plus décontractée", déclare le ministre-président. Jan Jambon explique également que son gouvernement veut faire tout ce qui est en son pouvoir pour contenir la recrudescence du nombre de personnes contaminées en Belgique.

"Nous surveillons cela de minute en minute. Les services du gouvernement flamand continueront à travailler dur", ajoute-t-il. Dans le même temps, le Premier ministre flamand demande donc à la Première ministre fédéral, Sophie Wilmès, de convoquer le Conseil de sécurité nationale (NVR) de façon anticipée pour répondre à la situation.

Un Comité de concertation pour faire le point ce dimanche

Dans la foulée de cette demande du ministre-président du gouvernement flamand, la RTBF a appris qu'un Comité de concertation sera convoqué dimanche matin en présence des experts, notamment régionaux, afin d'appréhender ensemble les causes de l'évolution de la situation sanitaire dans chaque partie du pays. Le CNS devrait être alors avancé, ou non, en fonction des conclusions de cette réunion.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK