Coronavirus en Belgique : des militaires en appui aux hôpitaux liégeois gravement impactés

La ministre de la Défense Ludivine Dedonder a donné, vendredi, en coordination avec le SPF Santé publique, son autorisation à l’état-major de la Défense pour appuyer les hôpitaux liégeois gravement impactés par l’épidémie de coronavirus, en plein rebond. Des militaires seront notamment déployés dans le Centre Hospitalier du Bois de l’Abbaye à Seraing.

"La Défense répond ainsi à la demande des hôpitaux liégeois", a assuré la ministre Dedonder dans un communiqué.

Dès le lundi 2 novembre, seize militaires seront chargés de l’accueil et de la prise en charge des patients dans une aile d’urgence du Centre Hospitalier du Bois de l’Abbaye à Seraing. Vingt-six patients en soins intermédiaires y seront pris en charge. Mais la capacité pourra être étendue jusqu’à 30 lits. Pour le Directeur médical Bernard Geurde, c’est un soulagement : " C’est un soulagement pour nous mais aussi pour tous les hôpitaux de la Province de Liège, qui sont sous pression croissante depuis plusieurs semaines. Ce service va être ouvert et mis à la disposition de l’entièreté des patients de tous les hôpitaux des deux réseaux confondus. Depuis plusieurs semaines, nous lançons des cris d’alarme et nous avons l’impression que nous avons enfin été entendus, grâce à l’intervention notamment des autorités provinciales qui ont remonté nos demandes jusqu’au niveau de l’armée. Celle-ci est venue visiter le service, qui semble leur convenir. C’est un service qui est fourni clé sur porte, parfaitement utilisable tout de suite. L’activité chirurgicale a été très impactée par le passage en phase 2A il y a une dizaine de jours maintenant, donc nous avons fermé des unités de chirurgie puisque nous ne réalisons plus que des interventions urgentes ou essentielles. Ces services sont donc libres et tout à fait disponibles pour l’armée ", détaille-t-il.

La Défense fournira par ailleurs deux médecins, cinq infirmières et sept ambulanciers. Une ambulance (avec deux ambulanciers à son bord) dédiée au transport de patients ne nécessitant pas de soins-intensifs sera également déployée.

La décision d’octroyer l’appui de la Défense intervient après concertation avec différents médecins responsables des hôpitaux liégeois.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK