Coronavirus en Belgique : DéFI veut remettre les communes au centre du jeu

Coronavirus en Belgique : DéFI veut remettre les communes au centre du jeu
Coronavirus en Belgique : DéFI veut remettre les communes au centre du jeu - © THIERRY ROGE - BELGA

En tant qu’acteurs de proximité, les communes sont essentielles dans la gestion de la crise liée à la pandémie de Covid-19, estime DéFI, et elles devront être placées au cœur du redéploiement des activités dans le passage à l’après-crise, face à l’urgence économique. La formation amarante a annoncé mardi avoir commencé à déposer des motions dans ce sens dans les communes où elle est présente à Bruxelles, en Wallonie, et en Flandre.

C’est une motion de ce type qui a été adoptée lundi à la Ville de Bruxelles, en concertation avec quasi l’ensemble des groupes politiques du conseil.


►►► À lire aussi : Qu’ont fait les 19 communes de Bruxelles pour aider leurs habitants pendant la crise ?


Pour DéFI, les communes doivent être les premières à bénéficier des fonds européens, car alors que le gouvernement fédéral a pris du retard pour soutenir les acteurs économiques de proximité, elles apportent à ceux-ci une réponse appropriée depuis le début de la crise. Il importe donc de leur garantir une participation au processus de redéploiement économique.

"Les communes sont le premier levier de l’investissement public pour le redéploiement économique, social et durable… C’est par elles que la plus grande partie des investissements dans les équipements collectifs se font", a souligné à ce propos le député bruxellois Michaël Vossaert. Celui-ci porte cette motion, aux côtés des présidents de DéFI Wallonie et DéFI Périphérie.

Des instances d’évaluation des réformes de l’Etat

La motion de relance déposée dans toutes les communes où DéFI siège plaide pour un investissement des moyens issus des emprunts européens vers les équipements collectifs, dans le respect des exigences de la transition environnementale et des objectifs du "Green Deal".

Le texte prône la mise d’une partie substantielle de ces montants à la disposition des pouvoirs locaux, qui sont à même de mener, à bref délai, des investissements "productifs" en équipements collectifs, pour rénover le bâti existant ou créer des logements répondant aux besoins sociaux de la population.


►►► À lire aussi : Les communes wallonnes fourniront au minimum un masque par habitant


DéFI demande par ailleurs de mettre en place des instances d’évaluation des réformes de l’Etat successives qui ont conduit, selon lui, à une répartition des compétences entre les niveaux de pouvoir "sans toujours prendre en compte les attentes des secteurs concernés".

Il souhaite enfin développer au niveau fédéral et régional des mesures d’accompagnement sur le long terme des secteurs économiques durablement affectés par les conséquences de la crise économique et créer à cette fin un fonds de solidarité centralisant les différentes formes de soutien à l’activité économique.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK