Coronavirus en Belgique ce 8 avril 2021: plus de 900 patients en soins intensifs, les décès en hausse continue

Coronavirus en Belgique ce 8 avril: voici les chiffres
Coronavirus en Belgique ce 8 avril: voici les chiffres - © Tous droits réservés

Le nombre de décès liés au coronavirus en Belgique continue à augmenter rapidement, et ce malgré les effets bénéfiques de la vaccination observés parmi les résidents des maisons de repos notamment. En une semaine, on est passé d'une moyenne de 27 à 37 décès quotidiens sur base des chiffres consolidés. Mais les derniers chiffres montrent que cela augmente encore: depuis le 2 avril, on dépasse chaque jour les 40 décès liés au Covid.

Des décès qui touchent moins les plus de 85 ans, mais plus les 65-84 ans, dont une majeure partie n'est pas vaccinée. 47,8% des 75-84 ans ont reçu une première dose, mais 18,1% seulement des 65-74 ans. 

Des décès qui font suite à l'augmentation continue de l'occupation des lits en soins intensifs par des patients Covid (908). Dans plusieurs provinces, on dépasse désormais les 50% d'occupation, ce qui a nécessité le passage en phase 2A des hôpitaux, et le report d'interventions jugées moins urgentes.

Le nombre moyen de cas détectés continue à afficher une tendance à la baisse mais celle-ci est inférieure à celle des tests. Le taux de positivité continue d'ailleurs lui à monter (8,1%). Ce qui signifie sans doute qu'on détecte moins de cas parce qu'on teste moins.

C'est en particulier le cas pour les jeunes: le nombre de cas détectés parmi eux a chuté spectaculairement, mais c'est en grande partie lié au fait qu'il n'y a plus de testing massif au sein des écoles, dont l'activité a été suspendue. Dans les tranches d'âge entre 50 et 90 ans par contre, le nombre de contaminations ne diminue pas et continue même à monter pour les 60 à 90 ans.

On a enregistré 332 admissions en 24 heures, c'est le record depuis le 19 novembre. Mais c'est lié à un effet "rattrapage" du long week-end (on admet moins facilement le week-end et les jours fériés), et ça pourrait constituer le pic d'admissions en 24 heures pour cette troisième vague. Le nombre de sorties de patients guéris est d'ailleurs aussi très haut: 334, ce qui explique que le nombre total de personnes hospitalisées redescend un peu par rapport à la veille. 

Les chiffres consolidés selon le tableau de Sciensano

Note : ces chiffres sont tirés des données actualisées publiées par Sciensano en "open data", et mises sous forme de tableau ici : https://datastudio.google.com/embed/reporting/c14a5cfc-cab7-4812-848c-0369173148ab/page/ZwmOB

Cas détectés*: Entre le 29 mars et le 4 avril, 4244 nouvelles infections au coronavirus ont été détectées en moyenne chaque jour. C’est une diminution de 12% par rapport à la semaine précédente. 

Tests : Entre le 28 mars et le 3 avril une moyenne de 59.000 tests ont été effectués quotidiennement, un total en baisse de 14% par rapport à la semaine précédente.

Admissions : 259 personnes en moyenne ont été admises chaque jour entre le 1er et le 7 avril, à l’hôpital en raison de leur contamination au coronavirus, un indicateur en hausse de 2% par rapport à la période de sept jours précédente.

Taux de reproduction : Calculé sur base de l’évolution des admissions, le Rt du coronavirus remonte à 0,99. Lorsqu’il est supérieur à 1, cela signifie que la transmission du virus s’accélère.

Personnes hospitalisées** : 3152 patients sont actuellement hospitalisés en lien avec le Covid-19, dont  908 patients traités en soins intensifs.

Taux de positivité***: sur base des résultats des tests obtenus entre le 29 mars et le 4 avril, il remonte à 8,1%. Ce qui pourrait indiquer qu'on ne teste plus assez.

Décès : Entre le 28 mars et le 3 avril, 36,7 personnes sont décédées en moyenne par jour des suites du virus, soit 36% de plus que la semaine précédente. Depuis le début de l’épidémie, 23.301 personnes sont mortes du coronavirus.


¨* Les cas détectés sont le nombre de patients où un test positif a confirmé la présence du virus. La date qui est considérée est celle du diagnostic, pas du résultat du test. Les données sont considérées comme consolidées après 4 jours. Le nombre de cas peut dépendre en partie de la stratégie de testing : si on teste plus systématiquement, on détecte aussi plus de cas.

** : Dans les personnes hospitalisées sont comptabilisés des patients français transférés dans notre pays (mais ceux-ci ne sont pas comptabilisés dans les admissions), ainsi que des patients déjà hospitalisés pour une autre raison, et qui ont effectué un test positif.

***Le taux de positivité est le nombre de tests positifs par rapport au nombre de tests effectués. Une même personne peut être testée plusieurs fois. Il dépend lui aussi de la stratégie de testing : si on ne teste pas assez, le taux de positivité va être plus élevé.

Coronavirus en Belgique: présentation de la politique de test 2.0 (06/04/2021)

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK