Coronavirus en Belgique : augmenter notre capacité de tests pour éviter une deuxième vague, une taskforce mise en place

Afin de coordonner la demande croissante de tests au coronavirus, la ministre de la Santé publique Maggie De Block a créé une taskforce sous la direction du ministre De Backer, annonce ce dimanche un communiqué du cabinet de ce dernier.

Cette taskforce a comme objectif d’élargir au maximum la capacité belge de tests. Laboratoires cliniques et hospitaliers, universités, entreprises biotechnologiques et pharmaceutiques et fournisseurs de machines et de réactifs sont appelés à unir leurs forces.

Eviter une rechute

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a souligné qu’une fois passé le pic, il sera indispensable de poursuivre le monitoring de manière intensive sur la propagation du virus afin d’éviter une nouvelle rechute. A côté des tests Covid-19, il est également important de maintenir les autres tests de laboratoires afin de garantir la qualité des soins pour tous les malades en Belgique.


►►► Lire aussi : coronavirus : peut-on s’attendre à plusieurs vagues du Covid-19 ?


Les laboratoires, les universités, le secteur pharmaceutique et biotechnologique en Belgique se sont manifestés pour apporter leur aide, précise-t-on au cabinet De Backer. "Toutes les parties concernées travaillent à plein régime pour augmenter le plus rapidement possible la capacité de test nécessaire. Ceci avec la collaboration du laboratoire national de référence de la KULeuven et de l’Agence des Médicaments de l’AFSCA qui garantiront la qualité des tests. Le focus est mis sur l’augmentation de l’infrastructure des PCR (réaction en chaîne par polymérase, PCR), parce qu’ils livrent les résultats les plus fiables".


►►► Retrouvez tout notre dossier sur le coronavirus

►►► À lire aussi : Coronavirus : amendes, prison, que risque-t-on en Belgique et ailleurs en cas de non-respect des mesures ?

►►► À lire aussi : confinement à cause du coronavirus en Belgique : que pouvez-vous encore faire ? Ou pas ?