Coronavirus : des propriétaires de seconde résidence mettent l'État en demeure

Plusieurs centaines de propriétaires de seconde résidence ont pris les services d’un avocat, las de ne pas être entendus par les autorités, et comptent mettre l’État belge en demeure, rapporte dimanche Het Nieuwsblad sur son site internet.

Les propriétaires de seconde résidence déplorent de ne toujours pas pouvoir retourner dans leur propriété, malgré les mesures de déconfinement déjà prises. Selon les dernières décisions du Conseil national de sécurité, il ne leur sera pas possible de le faire avant le 8 juin au plus tôt.


►►► À lire aussi : Gestion de la crise sanitaire :peut-on aller en justice pour demander réparation ?


Une page Facebook de propriétaires de seconde résidence en colère compte plus de 7000 membres. Un appel y a été lancé en vue d’une action collective en justice et les services d’un avocat ont été sollicités.

Plusieurs centaines de propriétaires d’une seconde résidence à la mer, en Ardenne ou ailleurs en Belgique, ont ainsi versé une contribution financière ces derniers jours pour couvrir les frais de justice. "Notre demande est claire et simple : nous voulons pouvoir choisir de nous rendre dans notre seconde résidence. Pas pour un jour, comme cela a été évoqué, mais également pour une plus longue période", résume un des plaignants, cité par le journal flamand.

Sujet JT du 17 mai 2020 : Comment gérer la vague de touristes à la Côte ?

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK