Coronavirus : avec le podcast "Les Quatre Saisons", découvrez le travail de l’ombre des lobbies du déconfinement

Appelez-les lobbies ou groupe de pression. Vous les voyez régulièrement à la télé, les entendez à la radio, les lisez dans la presse. Ces hommes et ces femmes défendent le secteur qu’ils et elles représentent : les désormais célèbres coiffeurs, le monde culturel, les toiletteurs pour animaux, les médecins, l’horeca, la liste est quasiment sans limite.

A l’heure d’un déconfinement qui n’en finit plus de ne pas arriver, tous les secteurs veulent être prioritaires. "Nous, on peut travailler en sécurité. Les autres, par contre…" est un message susurré aux oreilles pertinentes par tous les groupes de pression. Ministres, parlementaires, membres de cabinet, tous sont vus comme pouvant peser sur la décision. Et le monde politique belge étant ce qu’il est – petit, abordable – les messages passent, très facilement parfois, d’une réunion de coiffeur à une négociation entre ministres et experts. Le président de la fédération des coiffeurs nous explique sa stratégie, finalement payante avec une réouverture des salons de coiffure obtenue avant les autres métiers de contact.

Cette semaine, c’est la culture, l’horeca, la jeunesse, les cultes qui ont essayé de se faire entendre des politiques, au gré de manifestations en tous genre. Ces secteurs seront-ils entendus ? Le Premier ministre Alexander De Croo a cadenassé le débat politique à court terme, ses ministres ne s’exprimant d’ailleurs pas ou peu cette semaine, ce qui est une première. La situation sanitaire ne permettra pas plus que des "déconfinements additionnels" pour les quelques semaines à venir. Pour que les hirondelles fassent le printemps, rendez-vous, au choix, le 21 mars voire le 1er avril…

 

Un nouveau podcast

Vous raconter la politique belge à "l’ère" de la Vivaldi, c’est l’ambition et l’objectif du podcast "Les Quatre Saisons". Chaque semaine, hors congés scolaires, nous nous attacherons à déchiffrer la partition jouée par nos responsables politiques, tous niveaux de pouvoir confondus. Nous serons dans l’actu la plus chaude, comme l’épisode de cette semaine, mais aussi dans des dossiers plus intemporels. Avec toujours la même ambition : décoder la mélodie, traquer les désaccords des symphonies politiques belges.

Chaque épisode est composé de deux parties :

  • Un récit sonore d’une grande richesse, entre déclarations fortes, gimmicks, extraits de film, le tout habillé par "Les Quatre Saisons" d’Antonio Vivaldi, rejouée Jérémy Bocquet, responsable de la création sonore
  • Une partie "talk" éditorialisée où nous prendrons le temps de l’analyse des partitions politiques

Les épisodes ne dépassent pas les 15 minutes.

"Les Quatre Saisons", un podcast de la rédaction belge dirigée par Laurence Brecx, sur une idée de Thomas Gadisseux, Baptiste Hupin et Himad Messoudi. Création sonore : Jérémy Bocquet. Production : Hugues Lanneau.

Comment vous abonner au podcast "Les Quatre Saisons" ? On vous explique tout ici.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK