Coronavirus : avant la fermeture des écoles, le nombre de contaminations était en hausse

Le nombre de contaminations par le coronavirus à l’école et de placements en quarantaine était en augmentation entre le 22 et le 28 mars en Fédération Wallonie-Bruxelles, soit avant la fermeture anticipée des établissements scolaires, indique mercredi l’Office national de l’enfance (ONE) dans son rapport hebdomadaire.

Une augmentation de 596 infections en une semaine

Entre le 22 et le 28 mars, 3518 cas de Covid-19 ont été enregistrés par les équipes de promotion de santé à l’école (PSE), dont 2617 concernaient des élèves de l’enseignement fondamental et secondaire francophone. Cela représente 0,3% des élèves. Il s’agit d’une augmentation de 596 infections en une semaine.

La hausse était la plus marquée dans le niveau d’enseignement maternel alors que la semaine précédente, c’étaient les élèves du secondaire qui affichaient la plus forte augmentation.


►►► À lire aussi : Fermeture des commerces ? Des écoles ? Interdiction des rassemblements ? Voici les mesures ciblées qui ont été les plus efficaces pour contrer le Covid-19


L’incidence sur 14 jours est de 693 cas pour 100.000 élèves en primaire et atteint 630 dans le secondaire. Dans la population générale belge, selon Sciensano, l’incidence est de 547.

De nombreuses quarantaines imposées

Entre le 22 et le 28 mars, 15.142 élèves et au moins 509 membres du personnel ont été placés en quarantaine. En moyenne, 4,4 personnes se voient imposer une quarantaine par cas de Covid-19 détecté.

Les motifs à l’origine d’un dépistage sont principalement, pour les élèves, un contact étroit dans la famille, un contact à l’école et la présentation de symptômes. Les membres du personnel, eux, se font davantage tester en raison de symptômes.

Depuis lundi 29 mars, les cours sont suspendus dans l’enseignement maternel, primaire et secondaire en Fédération Wallonie-Bruxelles.

 

Sur le même sujet...

Conférence de presse du centre interfédéral de crise Coronavirus du 30/03/2021

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK