Coronavirus: à partir du mardi 6 avril, il sera possible de s'inscrire sur une liste de "réservistes" pour la vaccination

A partir du 6 avril prochain, tout citoyen de plus de 18 ans désirant se faire vacciner pourra s'inscrire sur la "liste de réservistes" QVAX afin de bénéficier en "last minute" d'une dose de vaccin non utilisée. Ceci ne  concerne pour le moment que la Wallonie et la Flandre, cependant, Bruxelles désirant développer son propre système.

Quelle procédure ces candidats à une anticipation éventuelle de la vaccination doivent-ils suivre?

Du banc des réservistes au terrain

1) S'inscrire électroniquement sur cette liste Qvax, compléter le document, notamment avec le numéro de registre national, les adresses mail et de portable.

2) Y indiquer vos disponibilités horaires afin de vous rendre dans la demi-heure de la convocation au centre de vaccination désigné, proche de votre domicile. Disponibilités que vous pouvez vous-mêmes modifier au fil du temps, l'accès à votre document étant codé.

Les initiateurs du projet rappellent que de nombreuses villes et communes proposent une aide à leurs citoyens en difficulté face à de telles démarches.

3) Pour utiliser une métaphore sportive... Considérant que vous êtes réservistes, vous ne serez peut-être pas appelés sur le terrain et, dans ce cas, vous compterez naturellement sur l'invitation classique par courrier.

Quittent en priorité le banc des réservistes, les candidats dont le profil correspond à celui des vaccinés de la période, c'est-à-dire, pour le moment, les personnes âgées de plus de 65 ans et les personnes de 18 à 64 ans présentant une comorbidité.

Si plus aucun remplaçant du jour ne répond à ce critère et que des doses sont encore disponibles, les centres pourront appeler les autres réservistes, normalement invités plus tard à la vaccination.

Deux systèmes qui interagissent

Ce système se présente par conséquent en complément du système majeur de convocation par courrier.

"Les deux vont interagir, tout est bien testé, ça va fonctionner", indique, confiant, Jan De Maeseneer, professeur émérite de médecine générale de l'Université de Gand et membre de la task force vaccination.

Une personne appelée plus tôt comme réserviste par un centre de vaccination annulera sa convocation postale ultérieure.


►►► A lire aussi: Vaccination anti-coronavirus : j'ai plus de 65 ans et je n'ai pas encore été convoqué, normal ?


Le nouvel outil doit permettre d'accélérer la campagne de vaccination et "d'atteindre au plus vite l'immunité de groupe" en utilisant "absolument chaque dose".

QVAX a été développé afin d'utiliser chaque dose de vaccin disponible alors que quotidiennement, dans chaque centre, certaines injections ne sont pas utilisées à la suite d'annulations de dernières minutes ou de personnes qui ne se sont pas présentées.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK