Contournement d'Anvers: ce sera un tunnel

RTBF
RTBF - © RTBF

Le délicat dossier du contournement d'Anvers a trouvé son épilogue avec le choix du tunnel. Le dossier empoisonne la vie du gouvernement flamand depuis qu'un referendum organisé à Anvers a privilégié la voie d'un tunnel alors que certains prônaient encore la construction d'un viaduc.

Depuis plusieurs jours, le gouvernement flamand est au bord de la crise de nerfs dans ce dossier qui attise les passions depuis que 60% des Anversois ont rejeté l'option du viaduc pour le bouclage du ring de la métropole flamande.

Mais mercredi soir, un accord a été trouvé au sein du comité restreint du gouvernement flamand, au terme d'une réunion débutée à huit heures du matin.

Le compromis intervenu opte pour le tunnel et prévoit des interventions financières de la ville et du port. Le bourgmestre d'Anvers Patrick Janssen et l'échevin du Port, Marc Van Peel, participaient d'ailleurs à la réunion.

Le surcoût lié au choix du tunnel est évalué à 352 millions d'euros.

Déjà, sur Twitter, le président de l'Open-VLD Alexander De Croo, dont le parti est dans l'opposition au niveau régional, critique la solution intervenue qui ferait intervenir financièrement les Anversois. Il rappelle qu'Anvers est sous plan d'assainissement jusqu'en 2018 et que la ville ne peut se permettre de nouvelles dépenses.

T.N.

Et aussi

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK