Conseil de l'Europe: les droits des gens du voyage pas respectés en Belgique

Selon ce comité chargé de faire respecter la charte sociale européenne, la Belgique violerait certaines de ses dispositions en matière d'accueil des gens du voyage. Le Comité pointe notamment le nombre trop restreint de terrains accessibles et l'action insuffisante de l'Etat pour y remédier. Les législations urbanistiques ne tiendraient pas assez compte non plus des spécificités des familles de gens du voyage.

Egalement dénoncée : la façon dont se font les expulsions de terrains.

A l'origine de tous ces constats, une réclamation de la Fédération internationale des Ligues des Droits de l'Homme qui estime entre 5 et 10 mille le nombre de gens du voyage en Belgique.

La Belgique est maintenant invitée à s'exprimer face à ses pairs au sein du Conseil de l'Europe, organe regroupant 47 pays, dont le but est de défendre les droits de l'homme.

La prochaine réunion est fixée en automne et notre pays devra y faire part de ses engagements pour remédier à la situation sans quoi, le Conseil lui-même l'invitera à prendre les mesures appropriées.

Catherine Tonero

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK