Comptes d'épargne: K. Geens veut une exemption pour les investissements à risque

Comptes d'épargne: Koen Geens veut une exemption pour les investissements à risque
2 images
Comptes d'épargne: Koen Geens veut une exemption pour les investissements à risque - © Tous droits réservés

Le ministre des Finances avait déjà lui-même proposé de revenir sur les avantages accordés aux comptes d'épargnes détenus dans des banques belges. Aujourd'hui, c'est l'Europe qui relance le débat. Une solution devra être trouvé par le gouvernement. Interrogé par la RTBF, Koen Geens veut rassurer.

Jusqu’à présent, seuls les épargnants dont le livret est déposé dans une banque belge bénéficiaient d’un avantage fiscal. Discriminatoire, dit l’Europe. La Commission veut que le régime fiscal soit identique à tous les épargnants, que leur banque soit belge ou non. La Cour de Justice de l’Union européenne force à présent la Belgique à modifier sa législation. Alors, quelles sont les options ?

Koen Geens veut rassurer. "Il y a une différence entre dire qu’il faut supprimer les avantages et qu’il faut traiter les dépôts de manière identique", dit-il. Et le ministre en tire au moins une conclusion, en tous cas à titre personnel : "Il faut concilier plusieurs objectifs. A savoir: rendement de l'épargnant, la sécurité pour l’épargnant, donner un peu de souffle au banques (...) à long terme, et finalement donner du souffle à l'économie (...) ; si on trouve une fiscalité qui  recouvre ces quatre objectifs, tout le monde sera heureux".

"Je crois que la solution, si elle est plus que le simple élargissement (des avantages) aux comptes à l’étranger (...) la solution, en tout état de cause, doit contenir un exemption des comptes d’épargne pour les investissements  à risques, qui est dans un certain sens identique à ce qui existe à l'heure actuelle mais qui donne peut-être plus de souffle à l'économie", ajoute Koen Geens. "Les Belges n’ont rien à craindre", affirme-t-il.

Koen Geens souhaite réorienter vers l'économie réelle les 245 milliards d'euros placés sur les livrets d'épargne. Emprunt populaire? "Le projet est finalisé, et est mis à l’adhésion des partis politiques", dit le ministre. "On appelle prêts citoyens thématiques (...) des bons de caisse avec un précompte réduit de 15%, avec un taux d'intérêts à long terme qui devrait être plus important que les comptes d'épargne, et avec une sécurité égale à celle dont bénéficient les comptes d'épargne", explique-t-il. Les Belges pourront acheter ces bons de caisse à partir de novembre, précise le ministre des Finances.

RTBF

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK