Communales: le cordon sanitaire a-t-il été rompu dans un district anversois?

Communales: Le cordon sanitaire a-t-il été rompu dans un district anversois?
Communales: Le cordon sanitaire a-t-il été rompu dans un district anversois? - © Tous droits réservés

Alors qu'un élu N-VA vient de permettre d'éviter une coalition avec l'extrême droite flamande à Ninove, une élue Vlaams Belang permettra la mise en place d'une majorité dans le district anversois de Berendrecht-Zandvliet-Lillo. Elle propose de siéger comme indépendante pour faire l'appoint dans une majorité CD&V-N-VA. Deux partis qui flirtent donc avec les limites du cordon sanitaire.

À l'issue des élections, la N-VA y a obtenu 6 sièges, la liste PRO2040 (sp.a et candidats indépendants) 4, le Vlaams Belang 4 et le CD&V 1. Il s'agit du plus petit des 9 districts anversois, situé aux alentours du port d'Anvers.

Ces dernières semaines, les discussions entre la N-VA et la liste PRO2040 étaient dans une impasse. Vendredi dernier, la N-VA s'est associée avec le CD&V. Mais, avec 7 sièges sur 15, impossible de former une majorité.

À la recherche d'un siège

Pour faire l'appoint, An Van Uffelen, candidate sur une liste Vlaams Belang, a décidé de siéger comme indépendante. Pourtant, il est difficile de croire que la conseillère communale ait vraiment pris ses distances avec le parti d'extrême droite. Dans un interview accordée au quotidien GVA, elle a indiqué que "le Vlaams Belang était LE parti." Propos qu'elle a ensuite réfuté.

Mais elle a aussi affirmé dans un SMS que la VRT a pu consulter: "Je sais que je vais fortement vous décevoir. Mais aujourd'hui, j'ai envoyé ma lettre signée pour siéger comme indépendante (smiley qui pleure). Et ce, purement pour des raisons personnelles et pour les polders. Je souhaite vous l'expliquer personnellement et j'espère que vous comprendrez ma décision. Je reste Vlaams Belang de cœur.

Filip Dewinter, figure de proue de l'extrême droite flamande, s'est félicité de cet accord qui se dessine à Berendrecht. 

De son côté, Kris Peeters, la tête de liste du CD&V à Anvers, a indiqué qu'il voulait avoir plus de clarté sur la situation. "Nous avons toujours dit que nous ne collaborerions pas avec des partis extrêmes. Ni dans la ville d'Anvers, ni dans les districts."

A Ninove, le cordon sanitaire n'a pas été rompu (reportage du JT 13h de ce 03/01):

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK