Communales en Flandre: les stratégies sur les réseaux sociaux vont-elles payer?

Communales en Flandre: les stratégies sur les réseaux sociaux vont-elles payer?
Communales en Flandre: les stratégies sur les réseaux sociaux vont-elles payer? - © Tous droits réservés

Tous les partis ont investi en masse dans la campagne sur les réseaux sociaux. La VRT a analysé plus de 2000 publicités des partis politiques sur Facebook. Chaque parti a développé sa propre stratégie pour essayer de convaincre le plus d'électeurs possible.

Ils peuvent opter pour la localisation géographique. Ainsi, la tête de liste à Gand, Anneleen Van Bossuyt (N-VA), a paramétré une publication sur la zone de Gand.

La composition de la famille peut également jouer un rôle. Groen a par exemple publié un post que la qualité de l'air et s'est concentré sur les personnes qui ont des enfants entre 6 et 8 ans qui vont à l'école.

Les partis jouent des coudes

Les différents partis ciblent les électeurs de leurs concurrents. Le Vlaams Belang se focalise par exemple sur les électeurs de la N-VA.

Le CD&V essaie d'attirer l'électorat de différents partis, à gauche comme à droite. Les chrétiens démocrates ont par exemple publié "Les moineaux aussi ont besoin de nature". Ils s'adressent ici aux membres de Facebook qui aiment la page de Groen et qui habitent dans la Région flamande.

Pour un autre événement lié à la Fête de la Région flamande, ils ont tenté de séduire le public de la N-VA. "Le chemin en avant pour notre 137e bourgmestre." Ils ont fait pareil avec un thème sur les valeurs de la famille. Ils essaient de séduire deux camps.

L'Open VLD se concentre sur les thèmes économiques pour attirer les électeurs de la N-VA. "Plus de prépension à l'âge de 56 ans." "Une réduction sur l'impôt des sociétés." Sur les thèmes en lien avec l'environnement, ils s'adressent aux écologistes.

Le cartel sp.a-Groen à Gand s'attaque aussi aux électeurs de l'Open VLD.

Animaux et faux comptes

Vlaams Belang, N-VA, Open VLD, sp.a, etc., quasi tous les partis utilisent les animaux pour attirer les électeurs.

Facebook a retiré 15 pages sponsorisées. "Wouter Van Besien est un prêtre hypocrite." "Bart De Wever à nouveau bourgmestre". Le géant des réseaux sociaux s'est rendu compte qu'il y avait de faux comptes derrière ce compte.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK