Anvers: Bart De Wever écarte Groen, partenaire obligé de la Stadlijst

Bart De Wever écarte les Verts à Anvers
Bart De Wever écarte les Verts à Anvers - © DIRK WAEM (belga)

Les échanges menés par Bart De Wever (N-VA) en vue de constituer une majorité à Anvers se dérouleront désormais sans les Verts, a-t-il indiqué mardi, au terme de l'entretien qu'il a eu avec les autres partenaires de discussions. Groen reste "disponible".

Selon ses propos, le leader de la N-VA a transmis une proposition "concrète" à l'Open VLD, à la Stadslijst (sp.a et CD&V) et à sa propre formation sur la suite des opérations.

La Stadslijst, liste emmenée par le bourgmestre sp.a sortant, Patrick Janssens, avait signifié qu'elle n'accepterait d'entrer dans une coalition qu'avec les écologistes flamands. "La position de Groen sur le plan de la mobilité par rapport à celle que défend le gouvernement flamand rend pour moi, en tant que membre d'une formation qui fait partie de ce gouvernement, impossible la poursuite des discussions avec ce parti", a commenté Bart De Wever.

Le président de la N-VA n'a pas voulu répondre à la question de savoir si cette mise à l'écart ne rendrait pas très difficile la recherche d'une majorité. "J'ai fait une proposition concrète et j'espère que les autres réagiront de manière constructive et positive", a-t-il dit. Pour lui, la note de formateur qu'il a transmise et qui a été mal accueillie tant par les Verts que par la Stadslijst - cela a été répété mardi par Patrick Janssens - constitue une bonne base de négociation. La note bénéficie d'un accueil favorable auprès de la N-VA et de l'Open VLD.

Groen reste "disponible"

Le parti écologiste flamand Groen a dit mardi rester "disponible" pour la poursuite de discussions sur la formation d'une majorité à Anvers, malgré leur mise à l'écart par le patron de la N-VA.

"La N-VA ne veut pas de nous à bord. La Stadslijst (un cartel formé par le CD&V et le sp.a, ndlr) bien. Nous sommes disposés à négocier, mais alors pour parvenir à une solution qui préserve le bien-être de tous les Anversois et qui réconcilie mobilité et santé", a indiqué mardi la chef de file anversoise de Groen, la députée fédérale Meyrem Almaci.

La Stadslijst emmenée par le bourgmestre sortant Patrick Janssens a indiqué qu'elle ne monterait pas dans une coalition sans les écologistes flamands vu leur belle progression dans la ville portuaire le 14 octobre dernier.

Le CD&V respecte la demande du sp.a d'une coalition incluant Groen

Le CD&V anversois a dit mardi respecter la demande du sp.a d'intégrer Groen dans la majorité locale, tout en confiant toutefois qu'il préférerait se passer des Verts.

Interrogé lors de l'émission "Terzake", le chef du CD&V anversois Marc Van Peel a réaffirmé sa loyauté envers son partenaire socialiste avec qui il a formé le cartel Stadslijst.

"Nous avons mené campagne ensemble, et nous atterrirons ensemble", a assuré Marc Van Peel.

Celui-ci s'est toutefois montré un peu plus tendre que Patrick Janssens pour la note de formation déposée lundi par le chef de la N-VA, Bart De Wever, jugeant qu'elle ne contenait rien d'insurmontable. "En négociant, on peut en extraire les choses indigestes", a-t-il confié.

Le chrétien-démocrate a reconnu que la demande formelle de la Stadlijst d'intégrer Groen dans une future coalition émanait du seul sp.a, ajoutant toutefois que le CD&V respecterait cette demande.

"Si cela ne dépendait que de moi, je choisirais une coalition formée par la N-VA et la Stadslijst", ce qui aurait l'avantage de reproduire la majorité actuelle à la Région flamande, a-t-il admis.

Avec Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK