Commerces non essentiels fermés, offre limitée dans les grandes surfaces: que pourra-t-on encore acheter en Belgique, où et comment?

Une des mesures les plus frappantes de ce "reconfinement partiel" en Belgique, c'est que les commerces dit non essentiels devront fermer leurs portes à partir du lundi 2 novembre et ce jusqu’au dimanche 13 décembre

C'est quoi un commerce non essentiel?

Mais c'est quoi, un commerce non essentiel: eh bien, c'est un commerce qui n'est pas repris dans la liste suivante, des services et commerces essentiels:

null

null

Le ministre des Classes moyennes et des indépendants David Clarinval vient de lever les doutes en diffusant sur son compte Facebook le détail de la liste provisoire  de ceux qui peuvent restent ouverts. On trouve donc dans cette liste de secteurs essentiels, pour ce qui est des commerces:

Les magasins d’alimentation, y compris de nuit.

Ceux d’alimentation pour les animaux.

Les pharmacies.

Les magasins de journaux, les librairies.

Les stations services et fournisseurs de carburants.

Les magasins de télécommunications (sauf pour les magasins qui vendent uniquement des accessoires) et sur rendez-vous.

Les magasins de dispositifs médicaux pour les urgences.

Les magasins d’assortiment général de bricolage qui vendent principalement des outils et des matériaux de construction.

Les jardineries, les pépinières, fleuristes et magasins de plantes.

Les commerces de détail spécialisés qui vendent des tissus d’habillement, fils à tricoter et articles de mercerie.

Les magasins en gros destinés aux professionnels, uniquement au bénéfice de ces derniers.

Les blanchisseries.

Les garages, limités aux services de dépannage et de réparation, et les magasins de bicyclettes, limités à l’entretien et aux réparations.

Les prestataires de services indépendants.

Les syndics

Les garages et les magasins de bricolages resteront donc ouverts, contrairement aux métiers de contacts non-médicaux (coiffeurs, wellness, salons de beauté), qui devront fermer leurs portes.

Et si j'ai besoin de livres? de vêtements? de jouets?

  • Les librairies seront finalement considérées comme des magasins essentiels, la ministre Bénédicte Linard l'a confirmé, et ce qu'il s'agisse des marchands de livres comme de journaux.
  • Pas en grande surface: pour les produits de types vêtements ou jouets, pas question de les trouver en grandes surfaces: les supermarchés et marchés devront limiter leur offre aux produits disponibles dans les magasins essentiels.
  • Click and collect et livraisons autorisées: par contre; les services non essentiels peuvent toutefois organiser des retraits de marchandises et faire des livraisons à domicile. Il sera possible de réserver par téléphone ou sur Internet des achats non-essentiels en convenant d’un rendez-vous sans entrer dans le magasin. 
  • Pas de changement pour les livraisons: les commerces en ligne qui organisent des livraisons pourront continuer à le faire

Une évaluation des mesures sera faite à la date du 1er décembre afin de voir si un prolongement est nécessaire ou non. Alexander De Crroo appelle déjà au calme : "Il n'y a aucune raison de faire des provisions puisque les magasins et les chaînes de productions restent ouvertes".

 

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK