Comité de concertation : vers la fin du télétravail obligatoire

Le Comité de concertation réuni ce mardi 11 mai s’est aussi penché sur le sort à réserver au télétravail. Depuis plusieurs mois, le télétravail est obligatoire pour tous les postes où cette forme d’organisation du travail est possible. En mars dernier, les autorités ont renforcé le contrôle de cette obligation.

Aujourd’hui, puisque les chiffres de l’épidémie évoluent dans le bon sens, des assouplissements sont prévus. Les travailleurs vont pouvoir progressivement retourner dans les entreprises.

Premier assouplissement : le 9 juin

Pour le télétravail, comme pour d’autres mesures, c’est la date du 9 juin qui est choisie par le Comité de concertation pour assouplir la règle d’obligation du télétravail. A cette date, le nombre de personnes hospitalisées en soins intensifs devrait être repassé sous la barre des 500. Parallèlement, la vaccination de la population devra avoir progressé. On veut ici avoir huit personnes vulnérables sur dix vaccinées (les 65 ans et plus et tous les adultes souffrant de comorbidités).

A partir du 9 juin, le retour en présentiel sera autorisé, à concurrence d’un jour par semaine maximum. Les autres jours, le télétravail restera obligatoire.

Cet assouplissement s’accompagne d’une autre règle. Maximum 20% du personnel pourra être présent en même temps dans l’entreprise. Dans les PME comptant moins de 10 travailleurs, 5 collaborateurs pourront travailler simultanément sur le site, au maximum.

Alors que les travailleurs seront à nouveau autorisés à travailler sur site, le Comité de concertation recommande de recourir au testing.

A partir du juillet : télétravail recommandé

Progressivement, l’obligation de recourir au télétravail devrait être encore plus assouplie. Il ne sera plus question d’obligation mais de recommandation. Ce sera le cas à partir du 1er juillet.

Le testing régulier des travailleurs reste recommandé.

Cet assouplissement entrera en vigueur si certaines conditions sont remplies. L’épidémie devra avoir continué à reculer. Il ne faudra un maximum de 500 personnes hospitalisées en soins intensifs. Il faudra aussi que six adultes sur dix aient reçu leur première dose de vaccin.

 

Ventilation des espaces

Pour l’assouplissement de l’obligation de télétravail, comme pour les autres mesures, le Comité de concertation insiste sur l’importance de la ventilation. Combinée au respect des distances de sécurité et au port du masque, la ventilation des espaces "est la clé de notre santé", communique le Comité de concertation.

Le patronat satisfait de voir les travailleurs revenir dans les entreprises

La FEB, Fédération des Entreprises de Belgique, a réagi positivement par communiqué à cette perspective d’assouplissement de la règle rendant le travail obligatoire. Elle se dit "particulièrement satisfaite que […] la possibilité de moments de retour sur le lieu de travail soit désormais prévue pour les télétravailleurs, car les effets négatifs du télétravail obligatoire à temps plein commencent à se faire sentir tant chez les employeurs que chez les travailleurs."

La FEB ajoute qu’en télétravail, "les travailleurs perdent le lien avec l’entreprise et leurs collègues, les exercices de réflexion stratégique sont reportés et il reste difficile de garder les jeunes débutants à bord dans un environnement numérique".
 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK