Comité de concertation : traverser une maison pour se réunir au jardin est désormais autorisé

Traverser une maison pour se réunir dans le jardin est autorisé, a indiqué samedi le ministre de la Santé publique, Frank Vandenbroucke, sur VTM Nieuws. Le Comité de concertation a décidé que les rassemblements extérieurs jusqu'à 10 personnes, moyennant le respect des mesures sanitaires comme le port du masque, seraient autorisés à partir de lundi.


A lire aussiActivités en plein air, Horeca, enseignement : le "calendrier indicatif" des prochains assouplissements

A lire aussi : Coronavirus: partager un barbecue en extérieur "ne sera pas pour tout de suite" selon Marc Van Ranst


En novembre, la ministre de l'Intérieur Annelies Verlinden avait indiqué que les rencontres dans le jardin n'étaient pas autorisées s'il fallait passer par la maison pour se rendre à l'extérieur. Cette interdiction prend donc fin.


►►► À lire aussi : Toutes les infos sur le coronavirus


Le ministre de la Santé Vandenbroucke a souligné que cette distinction entre les maisons mitoyennes et celles qui permettent un accès immédiat vers l'extérieur avait été établie à un moment difficile de la crise sanitaire. "Mais nous ne poursuivons pas dans cette voie. Ceux qui habitent une maison mitoyenne peuvent aussi recevoir des invités dans leur jardin."


►►► À lire aussi : Coronavirus en Belgique ce vendredi 5 mars : "On a pour l’instant évité cette troisième vague"


 

Reportage sur les rassemblements en plein air dans notre JT de 13h:

Les W-C sont ouverts 

Le ministre fédéral a aussi précisé que les invités pouvaient désormais se rendre aux toilettes, un luxe qui n'était autorisé jusqu'à présent qu'à l'unique contact rapproché du ménage. "Cela ne veut pas dire qu'organiser des barbecues est une bonne idée. Car vous allez être tentés de vous rapprocher et de créer l'ambiance. Mais nous n'allons pas non plus l'interdire ou le sanctionner. Plus que jamais nous comptons sur la bonne compréhension de la population", a lancé Frank Vandenbroucke.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK