Toutes les mesures du Comité de concertation : beaucoup plus de liberté dès le 27 juin

Ce vendredi 18 juin, à 14 heures, un nouveau Comité de concertation s’est réuni sous l’égide du Premier ministre. Une nouvelle fois, les autorités ont examiné les chiffres de l’épidémie de Covid-19 et ont fait le point sur les mesures prises et celles à prendre. Sur la table, devait figurer la question du nombre de contacts rapprochés, celle des heures d’ouverture de l’Horeca, la question des foires et brocantes et grands marchés, notamment.

Extrait de notre 19h30:

Ne dites plus "4 contacts rapprochés", mais "8", à partir du 27 juin, chez soi et dans l’Horeca

L’un des points dont les dirigeants du pays siégeant au Comité de concertation ont discuté est celui de la "bulle intérieure". Jusqu’à présent, les Belges étaient autorisés à recevoir un maximum de quatre personnes à l’intérieur, sans mesures de distanciation ni protections. Cette règle était de plus en plus difficilement respectée.

L’évolution de la situation sanitaire et l’augmentation du nombre de personnes vaccinées permettent d’assouplir cette restriction. La limite de quatre personnes autorisées au titre de contacts en intérieur a donc été portée à huit personnes, enfant jusqu'à 12 ans accomplis non compris. Il sera donc possible de recevoir huit personnes chez soi, à parti du 27 juin.


►►► A lire aussi : Comité de concertation : "la bulle sociale" s’élargit de 4 à 8 personnes


Actuellement, ce chiffre "4" est aussi celui qui est utilisé dans l’Horeca où quatre personnes sont autorisées par table. La décision du Comité de concertation de porter le nombre de contacts rapprochés de 4 à 8 vaut aussi pour le secteur Horeca. Des tablées de huit personnes seront possibles à partir du 27 juin.

La question des "quatre contacts rapprochés maximum" intéressait aussi les gîtes et logements de vacances. En effet, jusqu’à présent, là aussi, le nombre de personnes qui peuvent être hébergées ensemble est régi par le chiffre "4". Cela obligeait les plus grands gîtes à fonctionner avec une capacité réduite.

A l’approche des vacances d’été, les maisons de vacances pourront héberger 8 personnes maximum (en dehors de la famille). Les grands gîtes d’une capacité de plus de 15 personnes n’auront pas de limites. Ils devront cependant respecter un protocole particulier, comme c'est déjà le cas actuellement. 

L’Horeca pourra rester ouvert jusqu’à une heure du matin, dès le 27 juin

Le Comité de concertation devait aussi se pencher sur les heures d’ouverture dans le secteur Horeca. C’est surtout du côté des Régions qu’on était demandeur d’une adaptation.

Actuellement, les bars, cafés et restaurants doivent fermer leurs portes à 23h30, qu’il s’agisse des terrasses ou des espaces intérieurs. Là aussi, l’évolution de l’épidémie permet d’envisager des assouplissements. Il y a de quoi simplifier la vie des exploitants du secteur Horeca, alors que l’Euro entre bientôt dans sa phase finale et que de nombreux établissements proposent à leurs clients de regarder les matchs. Il aurait été difficile, en cas de prolongations et de tirs au but, de fermer les établissements à 23h30 et de pousser la clientèle à partir.

Les établissements Horeca pourront ouvrir jusqu’à 01h00 du matin à partir du dimanche 27 juin, contre 23h30 actuellement, a décidé le comité de concertation vendredi. À cette date, les Diables rouges devraient jouer leur 8e de finale de l’Euro de football, s’ils terminent en tête de leur groupe.


►►► A lire aussi : Comité de concertation : les établissements horeca pourront ouvrir jusqu’à 01h00 du matin dès le 27 juin, les rassemblements à nouveau autorisés


Cet horaire de fermeture à 1h00 vaut aussi pour la livraison à domicile et les magasins de nuit.

Pour les terrasses, l’utilisation de plexiglas est autorisée comme alternative à la règle du mètre et demi entre les tablées.

Les sports de café et jeux de hasard sont autorisés, moyennant le port du masque.

Les foires, grands marchés et brocantes fixés sur leur sort

Les grands marchés, foires et brocantes étaient encore en attente de précisions pour la reprise des activités, alors que, par exemple, la Foire du Midi, qui se tient chaque été à Bruxelles devrait bientôt prendre ses quartiers.

Les règles sont désormais connues. Pour les marchés, marchés annuels, brocantes, marchés aux puces et braderies, si le nombre de visiteurs prévu est supérieur à 5000 personnes, il faut disposer d’un plan de circulation à sens unique, avec des entrées et des sorties distinctes. Port du masque obligatoire en juillet et en août.  

Pour les foires, si le nombre visiteurs prévu est supérieur à 5000 personnes, il faut disposer d’un plan de circulation à sens unique, disposant d’entrées et de sorties distinctes. Le port du masque sera obligatoire en juillet et en août, tout comme la désinfection des mains avant les attractions et le respect de distances sociales entre les visiteurs ou les groupes autorisés. Les règles en vigueur seront affichées devant le stand ou l’attraction.  

Extrait de notre journal de 19h30:

Evènements extérieurs, intérieurs, cultes, mariages : les assouplissements du 1er juillet sont confirmés

La suite du "Plan été" figurait aussi au menu des discussions du Comité de concertation. Les étapes de déconfinement prévues pour le mois de juillet sont confirmées et validées, et même avancées de quelques jours, puisque les conditions sanitaires sont remplies. Il fallait, par exemple, que six adultes sur dix aient reçu une première dose de vaccin et que l’on constate une tendance favorable du côté des hospitalisations.

Parmi les mesures qui entreront, en vigueur le dimanche 27 juin (et plus le 1er juillet) figurent la fin du télétravail obligatoire, même s’il reste recommandé, la fin des restrictions en matière de shopping (shopping à plusieurs autorisé avec masque) et des possibilités de pratique du sport amateur sans restrictions.

Il y a aussi des assouplissements pour les évènements, qu’il s’agisse de représentations culturelles, de spectacles ou de compétitions sportives. A l’intérieur, on pourra aller jusqu’à 2000 personnes ou 80% de la capacité de la salle (CIRM), avec du public assis, portant le masque et respectant les distances de sécurité. À l’extérieur, on ira jusqu’à 2500 personnes, avec port du masque et respect des distances de sécurité.


►►► A lire aussi : Comité de concertation : événements, cultes, mariages… Augmentation des jauges le 27 juin


La phase du "Plan été" prévue pour le 1er juillet autorisera aussi la participation de 100 personnes aux activités et aux camps de jeunes.

Pour les services du culte, mariage et funérailles, 200 personnes seront autorisées à l’intérieur et 400 à l’extérieur.

Pour les fêtes et réceptions, comme les mariages, la limitation du nombre de participants tombe. Ces fêtes devront suivre les règles en vigueur dans le secteur Horeca.

Attention portée au variant Delta ("indien") : l'objectif reste la vaccination complète

Enfin, les membres du comité de concertation devaient observer la situation au Royaume-Uni. Le variant Delta du coronavirus y a en effet provoqué une hausse des contaminations, rappelant l’importance de la deuxième dose de vaccin. "Pourquoi évoquerons-nous cette deuxième dose ? ," avait déclaré le Premier ministre Alexander De Croo à la Chambre jeudi, "Parce qu’il y a des variants. Et les personnes qui ne sont pas complètement vaccinées s’exposent à un certain risque d’hospitalisation. Nous devons toujours faire preuve de la prudence requise à la fin de ce mois et durant la première semaine de juillet", avait-il averti, ce jeudi à la Chambre.

Le Premier ministre, à l’issue du Comité de concertation a tenu à rappeler l’importance de se faire vacciner. Les personnes ayant des facteurs de comorbidité sont ceux sur lesquels les efforts de vaccination doivent être dirigés. "Allez chercher votre vaccin", "prenez vos deux doses", demande Alexander De Croo.


►►► A lire aussi : Le variant Delta risque de devenir majoritaire en Belgique d'ici juillet : faut-il s’en inquiéter ?


Actuellement, 90% des personnes ayant des facteurs de comorbidité ont reçu une première dose de vaccination. Dans cette catégorie de personnes plus fragiles, seulement 3 personnes sur 10 ont reçu les deux doses de vaccin nécessaires. L’objectif est d’atteindre la proportion de 6 personnes sur 10 fin juin et plus encore en juillet.

Le Comité de concertation souligne l’importance d’une vaccination complète pour une protection optimale. L’objectif demeure de vacciner un maximum de personnes en un minimum de temps. Lorsque des personnes intégralement vaccinées et partiellement vaccinées se rencontrent, il est toujours vivement conseillé qu’elles continuent de respecter la distance d’un mètre et demi et le port du masque.

Reportage de notre journal de ce vendredi :

Discothèques et boîtes de nuit devront encore attendre

Le Comité de concertation est toujours dans l'impossibilité d'autoriser une réouverture des discothèques et boîtes de nuit, l'un des derniers secteurs à être toujours à l'arrêt.  "On ne les oublie pas", explique Alexander De Croo. "Ce sera l'une des discussions à avoir dans les semaines à venir", poursuit-il. 


►►► À lire aussi : Toutes les infos sur le coronavirus


Cependant, pour le Premier ministre, parce que dans le monde de la nuit, les personnes sont "à l'intérieur" et "près les unes des autres", "pour l'instant, on ne peut pas encore les ouvrir". C'est, selon le Premier ministre, la même chose dans d'autres pays. 

Un nouveau Comité de concertation est annoncé le 16 juillet. Il examinera les assouplissements envisageables pour le mois d'août.  "Qu'allons-nous faire au mois d'août?", s'est interrogé Franck Vandebroucke, le ministre de la Santé. "En fonction de la situation, nous pourrons évoluer vers une plus grande liberté", a-t-il ajouté. Mais, "si nous voulons avancer, nous devons avoir une situation meilleure que celle d'aujourd'hui, a estimé le ministre de la Santé, rappelant l'objectif essentiel, selon lui, de vaccination de 70% de personnes vaccinées"

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK