Comité de concertation : l'HoReCa rouvrira ses terrasses le 8 mai, la veille de la fête des mères

Le Comité de concertation qui s'est réuni ce mercredi a longuement discuté du sort à réserver au secteur Horeca.  Fermés depuis la mi-octobre, les bars et restaurants attendaient une date pour la reprise de leurs activités.  Ces dernières semaines, le Gouvernement s'était fixé une date indicative, celle du 1er mai, pour espérer autoriser la réouverture des établissements du secteur Horeca.  Encore fallait-il  que les conditions sanitaires le permettent.  Finalement, après de longues discussions, le Comité de concertation a décidé que les établissements du secteur Horeca pourront rouvrir leurs terrasses le 8 mai.

Par ailleurs il a été décidé que le service à l'intérieur reprendrait lorsque le nombre de personnes en soins intensifs descendrait durablement sous la barre des 500 unités. Un décision également valable pour d'autres secteurs dont la Culture. 

D'abord la réouverture des terrasses. Pour le service en salle, il faudra attendre

D'un côté, il y avait le Premier ministre et le ministre de la Santé, pour qui il était trop tôt pour rouvrir les établissements du secteur Horeca. La date du 15 mai aurait alors été la date choisie.  De l'autre, des partis membres de la coalition gouvernementale partisans d'une réouverture, soit le 1er mai, soit le 8 mai, selon les cas.

Finalement, c'est vers un compromis que le Comité de concertation s'est dirigé. On commencera par la réouverture des terrasses des bars et restaurants qui pourront à nouveau accueillir des clients. Ce sera le cas à partir du 8 mai, à la veille de la fête des mères.

Cette décision fait écho à des prises de position, ces derniers jours, d'autorités ayant annoncé qu'elles souhaitaient une réouverture. C'est ce qu'avaient annoncé, par exemple, le bourgmestre de Liège et le gouverneur de la Province de Liège.

Pour recevoir des clients à l'intérieur des restaurants et des bars, il faudra encore attendre.  Ce ne devrait être possible que lorsqu'on passera sous la barre des 500 lits occupés dans les services de soins intensifs. 

Le couvre-feu "adapté"

Concernant le couvre-feu, celui-ci sera levé à partir du 8 mai. Il ne sera cependant pas possible de se réunir à plus de trois personnes en plus de celles présentes dans le foyer. Une décision adaptable selon les Régions. Bruxelles pourrait d'ailleurs en profiter pour durcir cette mesure.

Feu vert timide pour le plan "Plein air"

Le Comité de concertation devait aussi se pencher sur le plan "Plein air". Il devait débuter début avril mais avait été reporté à une date ultérieure, sans précisions. La décision est tombée. Dès le 8 mai, lorsque la quasi totalité des plus de 65 ans aura été vaccinée et sera protégée, un plan "plein air" entrera en vigueur.

Les activités organisées, c'est à dire les activités de clubs sportifs ou d'associations pourront rassembler au maximum 25 personnes à l'extérieur, et pour tous les âges.  Ils ne pourront accueillir de public ni organiser de nuitées.

Les rassemblements de 50 personnes seront autorisés dans le cadre d'évènements sportifs, culturels ou liés aux cultes. 

L'entrée en vigueur du plan "plein air" le 8 mai prévoit aussi l'ouverture des parcs d'attractions et la tenue de marchés aux puces et de brocantes professionnels. 

Aucune décision concernant l'évènementiel au sens large et les autres activités. Vendredi prochain, le 23 avril, un comité de concertation "spécial été" sera organisé pour envisager les événements culturels et sportifs de l'été. Des dates qui risquent fort d'être dépendantes des chiffres de la pandémie, notamment du nombre de personnes en soins intensifs, le seuil de 500 lits occupés a été évoqué et pourrait servir de seuil. 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK