Comité de concertation : événements, cultes, mariages… Augmentation des jauges le 27 juin

Le comité de concertation qui s’est tenu ce vendredi est l’un de ceux qui annoncent de bonnes nouvelles. Les indicateurs sont au vert et la campagne de vaccination s’intensifie. Ce qui permet aux autorités d’engranger de nouveaux assouplissements dès le dimanche 27 juin.

Le secteur de l’événementiel est l’un de ceux qui en bénéficiera. A compter du 27 juin, des événements pourront être organisés avec 2000 personnes en intérieur et 2500 en extérieur. Lors d’événements à l’extérieur le port du masque n’est plus obligatoire quand on est assis.


►►► A lire aussi : Comité de concertation : beaucoup plus de liberté dès le 27 juin


* À l’intérieur : passage à 100% de la capacité du CIRM jusqu’à maximum 2000 participants, et jusqu’à 4000 participants lors d’événements tests dès que le COVID Safe Ticket sera disponible et uniquement si l’accès à l’événement est réservé aux personnes munies du COVID Safe Ticket.


►►► A lire aussi : CovidSafeBE est désormais disponible : voici les réponses à toutes les questions que vous vous posez


* À l’extérieur : passage de 2500 à 5000 participants lorsque l’accès est exclusivement réservé aux personnes munies du COVID Safe Ticket.

Cultes, mariages, funérailles

Pour ce qui est des cultes, dès le 27 juin, on pourra compter jusqu’à 200 personnes à l’intérieur et 400 à l’extérieur. En cas de recours au CERM ou au CIRM, ce sont les dispositions valables pour le secteur événementiel qui s’appliquent.

"Cela signifie que l’on pourra aller vers plus de spectacles, plus d’événements, avec plus de gens d’une manière sûre. Mais aussi que le nombre de gens qui peuvent aller à des offices religieux, des mariages ou des funérailles augmentera également", a indiqué le Premier ministre.

Pour ce qui est des mariages ou encore des funérailles, la encore la jauge va augmenter dès le 27 juin. Tout comme les cultes, cela passera à 200 personnes en intérieur et 400 en extérieur. Jusque-là la jauge établit était de 100 en intérieur et 200 en extérieur.

A noter également, le Premier ministre a annoncé la fin de l’interdiction des rassemblements. "L’interdiction des rassemblements nocturnes prend fin de même que les restrictions relatives aux manifestations, sauf l’obligation de masque et de distance sociale", note le communiqué.

De plus, les activités de Team Building sont à nouveau autorisées.

Foires, brocantes, braderies 

Le secteur des foires et des brocantes vont pouvoir avoir lieu dès le 27 juin mais en respectant les mesures sanitaires. Le port du masque sera obligatoire sur ces événements du moins pendant tout l'été (mois de juillet et août). Enfin au delà de 5000 personnes, les organisateurs devront prévoir un sens de circulation avec entrées et sorties disctinctes, pour éviter des attroupements et trop de contacts rapprochés. Pour les Foires, il faudra prévoir de quoi désinfecter les mains des usagers avant chaque attractions et respect de distances sociales entre les visiteurs ou les groupes autorisés. Les règles en vigueur devront être affichées devant le stand ou l’attraction.  

Quid des discothèques ?

C’est l’un des derniers secteurs pour lequel aucun assouplissement n’a été prévu par les autorités. Alexander De Croo s’en est expliqué au cours de la conférence de presse qui a suivi le comité de concertation. Pour lui, "les discothèques ou la vie de la nuit restent un des derniers fermés pour l’instant. Nous ne les avons pas oubliés. On voit que dans beaucoup d’autres pays ces établissements sont encore fermés. Mais c’est vrai c’est une discussion que nous allons devoir avoir dans les prochains jours. Naturellement dans les clubs de nuit on est vraiment proches les uns des autres, on est à l’intérieur. Donc dès qu’on estime qu’on peut le faire en sécurité, on ne les gardera pas fermés une semaine de trop".

Le prochain comité de concertation aura lieu le 16 juillet prochain. Et Alexander De Croo l’a expliqué, cette prochaine réunion devrait être celle qui permet la levée de l’ensemble des restrictions restantes.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK