Comité de concertation ce vendredi : les coiffeurs et esthéticiens ne veulent plus être obligés de porter le masque

À la veille d’un Comité de concertation qui se réunira pour faire le point sur la situation sanitaire en Belgique et sur l’adaptation des mesures à y apporter, les coiffeurs et esthéticiens belges ont appelé jeudi à une levée de l’obligation de porter un masque de protection contre le Covid-19 dans leur établissement, tant pour les clients que pour le personnel. Ils s’opposent également à la mise en place d’un système basé sur le Covid Safe Ticket, comme c’est déjà le cas en Allemagne et en France.

"Il est temps de donner la liberté de choix, et de laisser le praticien ainsi que le client décider. Une obligation légale est disproportionnée à ce stade", a expliqué Mario Blokken, président de la Fédération belge de beauté et de United Hairdressers.


►►► À lire : Les chiffres du Covid-19 ce jeudi 19 août


Une enquête menée par le secteur auprès de 919 de ses membres montre que les réservations se sont améliorées depuis le début de la campagne de vaccination et que le secteur a presque retrouvé sa fréquentation d’avant la crise. Neuf coiffeurs et esthéticiens sur dix disent également avoir été vaccinés ou avoir l’intention de le faire.

Sur le même sujet

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK