Comité de concertation : 20% d’enseignement en présentiel dans le Supérieur dès le 15 mars, le secondaire en présentiel dès le 19 avril

La mesure était espérée par les étudiants et demandée par les ministres de l’Enseignement supérieur, tant en Fédération Wallonie-Bruxelles qu’en Communauté flamande. Dès le 15 mars, les étudiants pourront retourner suivre les cours dans les auditoires, à concurrence de 20% du temps, soit un jour par semaine.

Quant à l'enseignement obligatoire, il devra attendre la fin des vacances de printemps, soit le 19 avril, pour rentrer.

Une reprise des cours en présentiel très attendue sur le terrain

Depuis le mois d’octobre, des mesures strictes sont en vigueur pour les étudiants de l’Enseignement supérieur. Les étudiants ont très peu d’occasions de suivre des cours autrement qu’à distance. Il n’y a quasi que certains travaux pratiques et certaines activités spécifiques qui font exception.

La Fédération Wallonie-Bruxelles avait plaidé pour une reprise partielle, encadrée par un protocole strict, de l’enseignement en présentiel dès la mi-mars. Pas question d’envisager une reprise de la vie estudiantine sur le campus, mais simplement la possibilité de suivre quelques cours en présentiel pour éviter le décrochage et la perte de motivation", avait estimé le Cabinet de la ministre de l’Enseignement supérieur.

La FEF, la Fédération des étudiants francophones, avait aussi, tout récemment, demandé que le Comité de concertation se penche sur le sort des étudiants du supérieur. Pour la FEF, il y avait urgence. Une enquête réalisée auprès de 7000 étudiants avait révélé que 60% d’entre eux s’estimaient en décrochage scolaire et 80% se sentaient fragilisés psychologiquement.

Les recteurs des universités francophones avaient aussi demandé une reprise des cours en présentiel. Ils l’avaient déjà espéré pour le 1er mars. "Cela devient particulièrement problématique tant pour la formation que pour l’équilibre des étudiants", avait alerté le Conseil des Recteurs francophones dans un communiqué.

Des assouplissements aussi en primaire et en secondaire

Le Comité de concertation s’est aussi penché sur les plus jeunes. La possibilité d’organiser des excursions scolaires d’une journée devrait apporter un peu d’oxygène aux plus jeunes de maternelle, de primaire et du secondaire.

Dans l’enseignement secondaire, les élèves plus vulnérables, en difficulté scolaire ou difficulté d’apprentissage seront autorisés à suivre à nouveau les cours à 100% en présentiel. Jusqu’à présent, à partir de la 3e secondaire, l’enseignement était hybride, à moitié à distance et à moitié à l’école.

La rentrée en présentiel pour l'enseignement secondaire devrait se faire le 19 avril, après les vacances de Pâques. 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK