Collaboration: Bob Maes ne regrette rien

Collaboration: Bob Maes ne regrette rien
5 images
Collaboration: Bob Maes ne regrette rien - © VRT

La présence du secrétaire d'Etat N-VA Theo Francken à une cérémonie à l'occasion des 90 ans d'un ancien sénateur Volksunie avec un passé discutable a déchaîné la polémique. Mais qui est donc Bob Maes ? Nos collègues de la VRT ont été à sa rencontre. Il leur a dit avoir de la compréhension pour la collaboration.

Bob Maes, 90 ans, est un ancien collaborateur condamné après la seconde guerre mondiale. Il a été déchu de ses droits politiques pendant 20 ans.

Il traîne aussi un passé de militant flamingant avec la création d'une milice, le VMO, destinée à protéger les manifestations flamingantes. 

Devenu sénateur Volksunie il défendra la mémoire de Staf De Clercq, connu pour sa collaboration avec Hitler et fondateur du VNV, la Ligue nationale flamande.

L'émission Ter Zake de la VRT s'est rendue au domicile de Bob Maes. 

Dans son interview, Bob Maes revient sur son passé. Il a notamment été arrêté (avec un sac de clous) dans ce cadre et estime que la seule violence qui a existé à cette époque a été celle contre le VMO.

Il affirme aussi que la mort de Jacques Georgin, un militant du FDF tabassé par un commando VMO, n'est pas un assassinat politique perpétré par le VMO, mais qu'elle serait due à un arrêt cardiaque. Le commando avait été condamné et le VMO, première mouture, dissout, avant d'être refondé par d'autres militants d'extrême-droite dont Bert Erickson.

Selon Bob Maes qui avait quitté le groupe, c'est ce VMO qui était violent et dont il se distancie sans rougir.

Il est à présent membre de la N-VA. 

Interrogé sur son passé et son soutien à Staf De Clercq fondateur du parti fasciste flamand VNV, il dit ne rien regretter : "Non , j’ai de la compréhension pour la collaboration dans son ensemble même si je ne trouve pas que tout était bien. Mais je vais paraphraser Jan Jambon. Ils avaient leurs raisons et je pense que c’est comme ça."

"Cela me dépasse, tout ce que j'ai appris dans la presse francophone depuis quelques heures, sur la démission de Theo Francken", dit-il.

RTBF avec deredactie

Et aussi

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK