Climat: une large majorité approuve en commission le renforcement des ambitions belges

La commission de la Santé et de l'Environnement de la Chambre a approuvé mardi une proposition de résolution qui revoit à la hausse les ambitions belges en matière de climat. Le texte, initié par les écologistes, a reçu le soutien d'une large majorité réunissant, outre Ecolo-Groen, le MR, le CD&V, l'Open Vld, le cdH, le PS et le sp.a. La N-VA s'est abstenue.


►►► A lire aussi: Une centaine de personnes réunies devant le Parlement pour plus de justice climatique


La résolution demande que la Belgique rejoigne la "coalition des pays qui plaident pour une hausse immédiate des objectifs de réduction de gaz à effet de serre à l'horizon 2030". A cet effet, la Belgique devrait plaider à l'échelon européen "pour un objectif de réduction des émissions de gaz à effet de serre de minimum 55% à l'horizon 2030 et de minimum 95% par rapport aux émissions de 1990". Le texte demande par conséquent que le Plan National Energie Climat soit adapté pour établir une trajectoire et les mesures nécessaires pour la suivre.

"C'est un vote essentiel qui marque un tournant en matière climatique", s'est réjoui le chef de groupe Ecolo-Groen à la Chambre, Georges Gilkinet.

La coalition gouvernementale orange-bleu a apporté son soutien à ces ambitions revues à la hausse. Il y a eu la marche pour le climat à Bruxelles, qui a rassemblé 75.000 personnes, le dernier rapport du GIEC ainsi que la COP24 de Katowice, a expliqué Damien Thiéry (MR). "Il est plus que grand temps", a-t-il ajouté.

Hypocrisie

Le départ de la N-VA de la majorité, qui contraint le gouvernement minoritaire à chercher un soutien auprès des autres groupes du parlement, a également favorisé ce vote. Les nationalistes ont pointé du doigt l'"hypocrisie" de leurs ex-partenaires. Il n'est plus question de réaliser une enquête d'impact socio-économique sur la réalisation de ces objectifs climatiques, ont-ils regretté.

"Nous avons toujours plaidé pour une politique réaliste. Fixer d'abord des objectifs et se dire ensuite qu'on verra bien comment faire pour les réaliser, c'est le monde à l'envers", a souligné Bert Wollants (N-VA).

Un amendement de Michel de Lamotte (cdH) demandant que le gouvernement définisse les moyens nécessaires pour arriver à ces objectifs a d'ailleurs été rejeté.

Le gouvernement fédéral a également soutenu le texte.

"Si on ne développe pas nos ambitions, les actions seront moins fortes", a dit la ministre fédérale de l'Energie, Marie-Christine Marghem.

La ministre portera mercredi la résolution au comité de concertation, qui réunit le gouvernement fédéral et ceux des entités fédérées. Le gouvernement flamand, dans lequel siège toujours la N-VA, y sera présent.
 

 

Archives : Journal télévisé 05/12/2018

La Belgique a récemment refusé de suivre la plupart des Etats de l'Union européenne pour une directive en faveur du climat, elle s'est abstenue également pour une autre qui découle aussi des accords de Paris. Tout cela deux jours après une manifestation qui avait rassemblé des dizaines de milliers de personnes à Bruxelles.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK